Stanback de retour, les Alouettes cherchent à se qualifier pour les séries éliminatoires de la LCF contre les Redblacks.

MONTRÉAL – Une victoire lundi vaudrait son pesant d’or pour les Alouettes de Montréal.

Les Alouettes (7-7), une équipe de la LCF en quête d’une fiche de 0,500 pendant la majeure partie de la saison, pourraient obtenir une place en séries éliminatoires et un match à domicile en cas de victoire le jour de l’Action de grâces contre les Redblacks d’Ottawa (3-11).

Les Alouettes affrontent une équipe des Redblacks dont la ligne de touche a été modifiée.

L’entraîneur Paul LaPolice a été licencié après une défaite de 34-19 contre les Lions de la Colombie-Britannique le 30 septembre. Le coordonnateur des équipes spéciales, Bob Dyce, a assuré l’intérim à quatre matchs de la fin de la saison régulière.

L’entraîneur des quarts-arrière des Redblacks, Will Arndt, dirigera les jeux au stade Percival Molson.

« La plus grande chose que je veux faire est de m’assurer que les joueurs sont en position de réussir « , a déclaré Dyce. « Je ne veux pas me précipiter dans quoi que ce soit. Je sais que nous avons peu de temps, mais je veux faire les choses correctement pour ces quatre matchs.

« J’ai beaucoup de respect pour ces gars dans le vestiaire et je veux m’assurer que nous faisons les choses correctement et cela va nous permettre d’établir une base solide ici. »

Le directeur général et entraîneur intérimaire des Alouettes, Danny Maciocia, a insisté sur le fait que son équipe ne sous-estimera pas Ottawa.

« Je pense que c’est une équipe qui est très fière et qui a un entraîneur qui est capable de motiver ses joueurs », a déclaré Maciocia à propos de l’adversaire. « Je suis convaincu qu’ils vont nous donner un sacré effort. Il sera très important d’égaler l’intensité qu’ils vont nous apporter. »

Lire aussi:  Embarrassant et humiliant" : Le chef du PQ cherche du soutien contre la prestation de serment au roi

« Nous ne voulons pas leur manquer de respect, c’est vraiment important. Ce sont des joueurs professionnels, ils sont entraînés et ils ont leur fierté. »

Les Alouettes de Montréal Eugene Lewis (87) et Hergy Mayala (1) célèbrent un touchdown contre les Elks d'Edmonton lors de la première mi-temps d'une action de la CFL à Edmonton, Alta, le samedi 1er octobre 2022.

Les Alouettes accueillent le retour du running back William Stanback. Le double joueur étoile et leader des courses de la LCF la saison dernière n’a pas joué depuis qu’il s’est cassé la cheville lors de l’ouverture de la saison contre les Stampeders de Calgary.

« Lorsque vous ajoutez cet élément, il peut certainement dicter beaucoup de choses que la défense peut et ne peut pas faire « , a déclaré le quart-arrière des Alouettes Trevor Harris à propos de Stanback.

« Il nous aide aussi à établir la course en étant capable, en fin de match, d’utiliser notre jeu de play-action, d’être capable de lui remettre le ballon et de savoir que nous allons descendre et être capable d’obtenir des verges positives. »

Stanback est une amélioration significative pour l’attaque de Montréal, mais Maciocia reste prudent quant à la quantité de jeu qu’il fera lundi. Montréal a une rotation rapide après le match de lundi avec un autre vendredi à Ottawa.

L’entraîneur a exigé trois pratiques sans douleur de Stanback pour l’insérer dans l’alignement de lundi. Ainsi, Maciocia fera jouer l’un de ses joueurs les plus dominants, mais de façon limitée.

« Ce qui est important pour nous, c’est d’être vraiment stratégique avec William », a déclaré Maciocia. « Il n’a pas joué depuis le début de l’année. Nous avons deux matchs en cinq jours. Je ne pense pas que nous puissions nous permettre de lui donner 20 portées le lundi et 20 portées le vendredi, ce n’est pas réaliste.

« Nous devons avoir un plan, que nous avons déjà établi avec les entraîneurs. Nous l’avons partagé avec les joueurs, y compris Will, donc il aura son mot à dire dans notre succès lundi j’espère mais il n’est pas un joueur qui va mener 60 ou 70 jeux. »

Lire aussi:  Les jeunes Canadiens veulent faire des folies en matière de cadeaux pour les fêtes de fin d'année, tout en réduisant leurs dépenses.

Harris a reconnu que Stanback est un atout sur le plan offensif, mais il a également souligné que les Als ont obtenu une fiche de 0,500 sans lui. D’autres running backs ont remplacé la star en son absence.

« Je pense que Walter Fletcher est une étoile en devenir dans cette ligue « , a déclaré Harris. « Et Jeshrun Antwi, des jeux explosifs quand vous ne vous y attendez pas et tout d’un coup il fait 70 (yards). »

En plus du remaniement de l’entraîneur-chef, les Redblacks ont également ajouté deux nouveaux visages à leur personnel d’entraîneurs cette semaine. Doug Malone, qui a été entraîneur de la ligne offensive pour les Lions, les Saskatchewan Roughriders et les Hamilton Tiger-Cats, s’est joint à l’équipe en tant que consultant offensif.

L’arrivée de Cory McDiarmid en tant qu’assistant des équipes spéciales signifie qu’il a fait partie du personnel d’entraînement de toutes les équipes actuelles de la LCF, à l’exception des Tiger-Cats.

ALOUETTES DE MONTREAL (7-7) VS. REDBLACKS D’OTTAWA (3-11)

RETOUR DE POWELL : Les Redblacks récupèrent le running back William Powell lundi. Le joueur de 34 ans a joué pour la dernière fois lors de la défaite de 17-3 d’Ottawa contre les Stampeders le 5 août, lorsqu’il s’est blessé au genou.

ROMICK 100 : L’ailier défensif Nigel Romick jouera son 100e match en carrière lundi. Le joueur de 31 ans originaire de Thunder Bay, en Ontario, a passé ses huit saisons dans la LCF avec les Redblacks.

Ce reportage de la EssonneInfo a été publié pour la première fois le 9 octobre 2022.

A propos de Fleury 3675 Articles
Auteure sur EssonneInfo

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*