C’est la fin de l’aventure pour La Grotte, lieu culturel de Saintry-sur-Seine. Depuis 5 ans, l’association Lascau contribuait à la vie de la commune. 

02

C’est la fin pour la Grotte, lieu culturel important dans la ville de Saintry-sur-Seine. En effet, la maire a décidé de ne pas renouveler la convention de mise à disposition du local dit « La Grotte ». Alloué par le précédent maire, ce local permettait à l’association Lascau d’accueillir des évènements, des concerts mais aussi des ateliers pour enfants. « On me coupe les moyens d’exister  » confie José Aguero, Président de l’association Lascau. C’est aussi une grande perte pour la ville. Ce lieu permettait, essentiellement, de faire vivre le quartier par ses concerts et ses animations.

Un lieu culturel important

C’est un coup dur pour José Aguero. « On aura bien profité pendant ces 5 ans  » explique-t-il avec un ton de regret et d’amertume mais aussi une grande tristesse que cette aventure s’arrête. L’histoire de ce lieu reste culte puisque beaucoup d’artistes venus du monde entier sont entrés dans cette salle pour y jouer leur musique. Japon, Etats-Unis, Argentine, tous ont foulé le sol de La Grotte.

Aujourd’hui, sur décision de la mairie, le local doit être restitué pour « être remis aux normes et nous devons y effectuer des travaux  » explique Martine Cartau-Oury, la maire de Saintry-sur-Seine. Pourtant, les lieux sont propres et La Grotte n’a rien a envier aux salles de concert. L’ambiance y est chaleureuse et on peut très bien se projeter pour y écouter des artistes jouer. Cependant, la maire ne souhaite pas que l’association qui y fait vivre des évènements continue sa route. « On pourra le mettre à disposition pour eux s’ils le souhaitent, nous leur avons proposé des créneaux mais il faut aussi penser aux autres associations qui, eux aussi, ont le droit d’y aller  » informe la maire.

03

Pourtant, depuis l’annonce de cette fermeture, une pétition a été lancée pour que l’association ne soit pas délocalisée et ne quitte pas cet endroit dans lequel ils ont tout bâti. « Au début, c’était un débarras. Il n’y avait rien » raconte José Aguero. « Au départ, le contrat, c’était qu’il nous fallait un local pour y stocker notre matériel  ». Cette cave leur a donc permis d’y stocker tout ce qui leur était nécessaire. Puis, petit à petit, ils se sont investis à en faire un lieu d’accueil. « Au départ, il n’y avait rien. pas de toilettes, pas de cuisine… On s’est beaucoup impliqué pour donner vie à ce lieu. Maintenant, on accueille des artistes, des adultes mais aussi des enfants  » déclare le président de Lascau. « On a signé une convention et l’avons respectée. Nous n’avons jamais eu de problème depuis qu’on est ici et on s’entend très bien avec le voisinage  ». Pourtant, même avec la pétition, La Grotte va fermer.

Des concerts mais pas que… 

José Aguero est déçu. Il pensait que l’expérience qu’il vivait avec son association allait perdurer. En effet, il accueille des enfants qu’il va chercher au centre de loisirs. « Je vais les chercher, ils prennent le goûter et on fait une activité tous ensemble  » explique-t-il. L’activité du jour est « Les ombres chinoises ». « Ils inventent une histoire et moi je la fais vivre avec des ombres  ». Une bonne ambiance qui permet la découverte et éveille la curiosité culturelle des enfants. C’est un groupe de huit enfants qui pourra participer à cette activité. Mais après l’annonce de la décision de la maire, tout est remis en question. « Vous savez, j’ai des enfants qui viennent gratuitement à ces activités. Un jour, une maman est venue me voir et m’a dit qu’elle n’avait pas assez d’argent pour inscrire son fils à nos activités. Et bien, je l’ai pris gratuitement  » explique José Aguero.

04

Ainsi, la première volonté de l’association est « d’animer la vie du quartier  ». « Tout le monde vient ici, adultes, enfants et il y a une grande mixité d’âge, on ne se force pas, ça vient tout seul. C’est une ambiance très sympathique » affirme-t-il. « Mais la mairie ne veut plus de nous ici  ».

Une question politique ?

La maire dit n’avoir « aucun problème avec l’association  ». Ce n’est pas l’avis du président de l’association. « Ce qui ne me plait pas, c’est qu’ils nous demandent de rendre ce local, certes pour faire des travaux, mais sans aucun projet à proposer derrière  » explique José Aguero. En effet, depuis le changement de la majorité municipale, la maire évoquait un projet de relais d’assistantes maternelles dans ce local qui n’est pas vraiment adapté à cette activité. L’ancien maire, lui, était pourtant favorable à l’existence de La Grotte. « L’ancien maire appréciait notre démarche  » explique-t-il. Avec l’arrivée de la nouvelle majorité, tout a changé. « Quelques élus nous soutenaient mais ils ont changé leurs positions… ». Ainsi, une grande confusion plane au-dessus du non-renouvellement de la convention mise en place entre la mairie et l’association. En effet, Martine Cartau-Oury explique que la salle ne peut pas être exclusivement réservée pour l’association pour « une question d’équité envers les autres associations » . José Aguero est scandalisé par ces propos. « Pour moi, c’est un règlement de compte entre l’ancien maire et la nouvelle. Il avait payé pour les extincteurs, les mises en sécurité parce qu’il avait vu qu’on travaillait bien et ça ne plait pas aujourd’hui  ».

05

Ainsi, l’aventure de la Grotte se terminera à la fin de l’année. Le 1er janvier, ils doivent remettre les clés à la mairie. « Au bout d’un certain temps, je vais devoir fermer l’association parce que c’est pas pareil d’amener les enfants dans une salle qui est à 200m dans laquelle je ne peux pas avoir mon matériel  ». L’association Lascau n’aura donc plus lieu d’être et devra vendre et stocker tout ce qui est actuellement dans le local. Il est dommage qu’un lieu culturel ancré dans la ville doive, bientôt, fermer ses portes.