Dans le cadre de la semaine du développement durable, une conférence de presse était organisée ce lundi 4 avril à Corbeil-Essonnes au Centre Départemental d’Examen du Permis de Conduire, afin de présenter les démarches menées dans le département de l’Essonne pour répondre aux enjeux énergétiques à venir.

La semaine du développement durable est une opération visant à sensibiliser les français aux enjeux du développement durable et inciter chacun à adopter des comportements plus responsables. Si ces modifications des habitudes sont à prendre en compte dans la vie de tous les jours, il n’en reste pas moins que le gros des modifications ne peut avoir lieu sans le concours de l’État.

Miser sur les économies d’énergies sur les bâtiments

Le Préfet Fuzeau a lui-même détaillé les points prioritaires des initiatives mises en place dans notre département, en accord avec le cadre plus général de la Stratégie nationale de développement durable, établie pour la période 2010–2013. :

• L’instruction des certificats d’économie d’énergie :

Le but est ici d’obliger les vendeurs d’énergies à promouvoir des économies de consommation auprès de leurs clients. Un but est fixé par contrat entre l’entreprise et l’Etat, et si il n’est pas atteint l’entreprise doit s’acquitter d’une pénalité financière. Entre 2006 et 2009, cette mesure a permis de réaliser une économie équivalente à la production énergétique annuelle d’un réacteur nucléaire, 2% de ces économies ayant été générées en Essonne. Pour la période 2010–2012, les économies attendues seront 5 fois plus importantes.

• Le plan bâtiment et la lutte contre la précarité énergétique :

Mesure directement générée par le Grenelle de l’Environnement, le Plan Bâtiment a pour but de réduire les consommations énergétiques et les productions de gaz à effet de serre des bâtiments. Il fixe des objectifs à atteindre à l’horizon 2020 : une baisse de 38% de la consommation d’énergie et une réduction de 50% de la production de gaz à effet de serre.

Des audits sont en cours sur l’ensemble du territoire national, sous l’égide de la direction départementale des territoires (D.D.T) afin d’engager les travaux nécessaires avant 2012.

Dans une optique sociale

Cette optique de réduction des consommations rejoint une logique sociale dans la mesure où ces réductions permettent également aux ménages de faire des économies. Ce sont ici les ménages défavorisés ne parvenant pas à faire face aux coûts liés à leurs charges qui sont ciblés. Des solutions pourront leur être proposées, avec l’appui des collectivités territoriales. Le programme « habiter mieux » mis en place par l’Agence Nationale de l’Habitat en est un exemple avec son objectif d’aider 3700 ménages modestes d’ici à 2017.

Le plan Bâtiment vise également plus spécifiquement le parc HLM et les 800 000 logements sociaux « énergivores » c’est-à-dire classés en étiquettes énergétiques E à G.  Le Grenelle de l’environnement prévoit que 100% de ces logements soient requalifiés au moins à l’étiquette C d’ici à 2020.

D’autres actions à la fois expérimentales, ou à visée prévisionnelle sont en cours de mise en place, comme par exemple les Plans climat-énergie territoriaux (PCET) ou les grilles de prise en compte du développement durable dans les documents d’urbanisme qui aident les Collectivités territoriales à appréhender et  anticiper les impératifs  liés au développement durable, et dans une certaine mesure, à en financer la réalisation. Également, dans une volonté de lier développement durable et esthétique environnementale, on observe aussi la création d’une plaquette d’information sur les panneaux solaires, laquelle vise à concilier la participation des citoyens et le respect du paysage et de l’architecture.

L’éco-conduite

Enfin,  si cette présentation avait lieu au centre d’examen du Permis de Conduire, c’est aussi et surtout parce que l’accent a été mis sur l’éco- conduite, ou comment conduire de façon écologique et apaisée. L’éco-conduite est une des valeurs importantes de la nouvelle formule du permis de conduire, mais pas seulement car les auto-écoles dispensent également des formations spécifiques pour les conducteurs avertis.

Une démonstration a d’ailleurs été proposée à l’issue de la conférence de presse. Le Préfet et les participants ont embarqué dans des voitures d’auto-école pour un trajet d’une quinzaine de minute dans la ville de Corbeil Essonnes.

Plus d’informations sur la semaine du développement durable et sur les différents manifestations en cours sur http://www.semainedudeveloppementdurable.gouv.fr/ ou encore sur les actions menées dans notre département et sur l’ensemble du territoire à moyen et long terme sur http://www.developpement-durable.gouv.fr/