Course automobile : Verstappen remporte le Grand Prix de F1 du Japon et s’empare du titre.

Max Verstappen, de Red Bull, a remporté le Grand Prix de Formule 1 du Japon, écourté par la pluie, dimanche, pour s’emparer du titre de champion du monde des pilotes 2022, grâce à une pénalité infligée en fin de course à son rival au championnat.

Le pilote néerlandais a battu son coéquipier Sergio Perez, qui s’est emparé de la deuxième place après que Charles Leclerc, de Ferrari, ait glissé à la chicane finale alors qu’il était deuxième et ait reçu une pénalité de 5 secondes pour avoir coupé le virage.

Max Verstappen de Red Bull tourbillonne sur le circuit de Suzuka dans la préfecture de Mie, au centre du Japon, lors du Grand Prix du Japon, le 9 octobre 2022. (Essonne Info)

Le Japonais Yuki Tsunoda a terminé 13e, là où il était parti sur la grille, après avoir été jusqu’à la neuvième place en début de course sur son AlphaTauri.

Après avoir initialement cru qu’il avait manqué le titre, Verstappen a été informé lors d’une interview télévisée qu’il avait en fait remporté son deuxième championnat des pilotes consécutif.

« C’est fou, des émotions très mitigées bien sûr », a-t-il déclaré.

« Quelle année nous avons eue jusqu’à présent. C’était incroyable, quelque chose que je n’aurais pas pu imaginer après l’année dernière. »

L’équipe Red Bull étant propulsée par des moteurs fournis par Honda Motor Co, Verstappen a rapidement reconnu la contribution du constructeur automobile japonais.

« Le travail que nous avons fait avec Honda, tout au long de chaque année, juste en s’améliorant rapidement, gagner deux fois est très émouvant, surtout ici avec tout le monde qui regarde », a-t-il déclaré sur le podium.

Lire aussi:  Baseball : Shohei Ohtani établit sa meilleure série de coups sûrs en MLB avec 12 matchs.

« C’est un peu plus de pression mais c’est une bonne pression, c’est une pression positive. »

Après un premier tour marqué par un accident au cours duquel le coéquipier de Leclerc, Carlos Sainz, a heurté un mur, la course sur le circuit de Suzuka, au centre du Japon, a été retardée de plus de 2 heures en raison du temps humide.

Lorsque les voitures sont revenues sur la piste, il n’y avait pas assez de temps pour effectuer les 53 tours complets, ce qui signifie que la course serait déterminée au cours d’une dernière quarantaine de minutes mouvementées.

Connu comme un maître des conditions humides, Verstappen n’a jamais été sérieusement menacé et n’a perdu la tête que brièvement lorsqu’il est entré dans les stands. Cette victoire est sa 12e de la saison.

Tsunoda était dans la bataille pour la 10e place, la dernière position qui rapporte des points, jusqu’à ce qu’un arrêt aux stands à 20 minutes de la fin l’envoie en queue de peloton. Son coéquipier Pierre Gasly a terminé 17e.

Gasly a été impliqué dans un incident inquiétant dans le premier tour où il a dépassé un tracteur sur le circuit à l’endroit de l’accident de Sainz, ce qui a poussé le pilote français à s’exclamer sur la radio de l’équipe « c’est inacceptable… souvenez-vous de ce qui s’est passé. »

Gasly faisait référence à un incident tragique survenu lors du Grand Prix du Japon 2014, au cours duquel le pilote français Jules Bianchi a été gravement blessé lorsque sa voiture a glissé sur une piste humide et a heurté une grue qui soulevait une voiture accidentée.

Lire aussi:  Football : La prise de risque de Moriyasu récompense le Japon d'un casse-tête en Coupe du monde

Bianchi est décédé neuf mois plus tard et est le dernier pilote de Formule 1 à avoir succombé à des blessures subies lors d’une course.

Pendant l’arrêt de la course, un certain nombre d’autres pilotes ont pris la parole sur Twitter pour exprimer leur indignation face à l’incident, Lando Norris de McLaren ayant également interpellé les organisateurs.

« Nous avons perdu une vie dans cette situation il y a des années. Nous risquons nos vies, surtout dans des conditions comme celle-ci. Nous voulons faire la course. Mais ça… Inacceptable », a-t-il tweeté.

Max Verstappen, de Red Bull, célèbre sa victoire au Grand Prix du Japon de Formule 1 sur le circuit de Suzuka, dans la préfecture de Mie, au centre du Japon, le 9 octobre 2022. (Essonne Info)

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*