L’homme d’affaires et philanthrope québécois André Chagnon, fondateur de Vidéotron, décédé à 94 ans

MONTRÉAL – André Chagnon, un homme d’affaires québécois qui a fondé le géant des télécommunications Vidéotron et qui a ensuite mis sur pied l’une des plus importantes fondations familiales au pays, est décédé samedi.

Dans un communiqué, sa famille a déclaré que M. Chagnon est décédé aux petites heures du matin à l’âge de 94 ans, entouré de ses proches.

Natif de Montréal, M. Chagnon, électricien de métier, a fondé Vidéotron en 1964, l’entreprise québécoise de câblodistribution qui allait devenir l’une des plus grandes entreprises de télécommunications au Canada.

Vidéotron a ensuite été rachetée par Quebecor Media Inc. en 2000. M. Chagnon et son épouse, Lucie, ont à leur tour créé la Fondation Lucie et André Chagnon dans le but de prévenir la pauvreté. Elle a été dotée d’une contribution de 1,4 milliard de dollars de la famille.

« Tout au long de sa carrière, André Chagnon s’est consacré à aider les membres les plus défavorisés de la société », a déclaré la famille dans le communiqué. « Cet engagement l’a amené à participer à la création de plusieurs organismes et à impliquer Vidéotron dans le soutien de diverses causes dans les domaines de l’éducation, de la santé, des arts et des sports. »

Ils ont écrit que même à 72 ans, Chagnon a consacré la même énergie à la fondation qu’à toutes les autres entreprises qu’il a entreprises au cours de sa vie. La fondation a déclaré dans un communiqué que Chagnon avait laissé un héritage durable et qu’elle poursuivrait son important travail.

« Comme vous, nous resterons résolument tournés vers l’avenir et poursuivrons votre ambitieux objectif de prévenir la pauvreté en contribuant à l’établissement de conditions favorables au développement du plein potentiel de tous les jeunes vivant au Québec », a déclaré la fondation.

Lire aussi:  Le CN nomme Edmond Harris nouveau vice-président exécutif et chef de l'exploitation

La déclaration de la famille de Chagnon indique qu’en dehors de ses réalisations commerciales et philanthropiques, Chagnon était également passionné par toute entreprise susceptible d’améliorer la vie de ses concitoyens québécois et qu’il a soutenu de nombreuses causes et apporté ses connaissances et son expérience aux autres.

« Visionnaire et rassembleur, il croyait fermement à l’implication des individus et des communautés dans la détermination de leur avenir », a déclaré la famille.

Chagnon a remporté de nombreux prix et distinctions au cours de sa vie, notamment en tant qu’officier de l’Ordre du Canada et de l’Ordre national du Québec, la médaille d’honneur de l’assemblée nationale du Québec et des doctorats honorifiques de l’Université McGill et de HEC Montréal. En 2009, il a été intronisé au Temple de la renommée des télécommunications du Canada.

Le premier ministre du Québec, François Legault, a rendu hommage à Chagnon en le qualifiant d' »homme brillant et visionnaire » et de personne qu’il a consultée à de nombreuses reprises au cours de sa carrière politique, tout en offrant ses condoléances aux enfants et à la famille de Chagnon.

« En fondant le câblodistributeur Vidéotron, M. Chagnon a façonné le Québec d’aujourd’hui », a écrit M. Legault sur Twitter. « Son implication sociale avec la Fondation Lucie et André Chagnon pour prévenir la pauvreté était exceptionnelle. »

Le ministre de l’Innovation, des Sciences et de l’Industrie, François-Philippe Champagne, a écrit qu’il était attristé d’apprendre le décès de Chagnon.

« C’était un homme visionnaire et réfléchi qui a contribué à façonner notre société », a écrit M. Champagne sur Twitter, offrant ses condoléances.

Chagnon est précédé par sa femme de 65 ans, Lucie Dolan, qui est décédée en 2014, ainsi que par un fils, Christian, et une petite-fille, Caroline. Il laisse derrière lui ses quatre enfants survivants et de nombreux petits-enfants et arrière-petits-enfants.

Lire aussi:  La cour d'appel du Québec ordonne un nouveau procès pour l'homme qui a mortellement poignardé le commis d'un magasin en 2016.

Ce reportage de la EssonneInfo a été publié pour la première fois le 8 octobre 2022.

A propos de Fleury 3731 Articles
Auteure sur EssonneInfo

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*