Le Centre d’art contemporain situé à Brétigny doit rouvrir ses portes avec une nouvelle équipe d’ici quelques mois. Après une période de transition, le CAC Brétigny compte garder son conventionnement avec l’arrivée d’un nouveau directeur.

Dans un article publié la semaine dernière, nous revenions sur la situation du CAC Brétigny, le seul centre d’art contemporain conventionné du département, qui entrait l’an dernier dans une période de confusion avec le départ de son directeur, sans pérennité du projet (lire notre article). Depuis, l’équipe majoritairement en CDD est partie, et il n’y a pour le moment aucune programmation au sein de ce centre d’art. Mais celui-ci ne serait pas « fermé » pour autant.

C’est en ce sens que nous sont parvenus plusieurs droits de réponse sur la situation du lieu : « la Communauté d’agglomération du Val d’Orge a maintenu son engagement budgétaire vis-à-vis du CAC en 2014 et 2015 et (…) un nouveau cahier des charges est en cours d’élaboration pour
renforcer l’ouverture du CAC comme lieu de médiation en phase avec le contexte local. » « Le centre d’art n’a jamais été fermé et il n’a jamais été question de fondre le centre d’art dans un espace pluridisciplinaire ! ».

Concrètement, le lieu n’est actuellement pas fermé. Mais il n’est pas ouvert pour autant. « Il y a une expo permanente ouverte au public » clame la directrice du théâtre de Brétigny Sophie Mugnier, « nous entretenons les oeuvres et les faisons vivre ». Mais pas d’événement ou de programme précis, car pour le moment aucun salarié n’est détaché pour le centre d’art. Celle qui assure la direction de l’espace Jules Verne, où se trouve le centre d’art parle d’une « période de transition » suite au départ de l’ancienne équipe, et le recrutement à venir d’un nouveau directeur : « nous sommes dans une structure unique, mais l’agglo a bien lancé un recrutement pour un directeur à part entière du CAC, ce qui permettra de garder le conventionnement » avec le ministère.

Une situation suivie de près par le réseau d’art contemporain Tram, qui regroupe les professionnels et artistes. Son secrétaire Jean-Denis Frater confirme que « un recrutement est en cours d’un directeur, avec des annonces de continuité des précédentes équipes, il semble que les critères de conventionnement soient là ». Celui qui parle d’un centre d’art « en vacance » depuis le départ de l’ancienne équipe, espère bien le voir rouvert pour de bon début 2016 : « il n’a pas pu y avoir de transition entre l’ancienne et la prochaine équipe, donc c’est fermé au public, mais une fois le nouveau directeur nommé, il formera son équipe et pourra reprendre une programmation ».