Georges Tron continue sa campagne contre la fusion des agglos Val d’Yerres – Val de Seine. Voici qui devrait le conforter dans ses positions : le résultat de la consultation publique qu’il a donné dans sa ville donne le « Non » vainqueur à 98 %.

Il parle de « résultats sidérants ». Ce sont 4361 électeurs qui se sont exprimés selon le maire de Draveil, plébiscitant à 98 % le non à la fusion (18 bulletins ont été blancs ou nuls, le « oui » quant à lui a obtenu 1.7 %). Sur quatre bureaux de vote installés en ville, les Draveillois ont rejeté le projet de fusion des agglos telle prévue actuellement par le schéma des intercommunalités.

Après la consultation des habitants de sa ville sur la future fusion des agglomérations Val d’Yerres et Val de Seine, Georges Tron se dit satisfait des résultats du vote : « les Draveillois sont responsables et je tiens à les remercier ».

Il a également annoncé avoir écrit une lettre au Premier ministre Manuel Valls, pour obtenir un délai par dérogation afin de « mieux préparer la future fusion ». S’il n’a « rien contre une réforme territoriale », Georges Tron demande notamment au Gouvernement et à l’ancien maire d’Evry du temps pour changer le périmètre intercommunal, et pour construire « un véritable projet, un principe d’équité, et où tous les passifs resteraient à la charge des anciennes agglos ».