Quelques membres de la section du Parti socialiste de Corbeil-Essonnes ont choisi de baptiser à leur manière la future avenue Serge Dassault.

Il y a quelques mois, cette nouvelle avait fait l’objet d’une bombe. Lors d’une séance de conseil municipal, le maire de Corbeil-Essonnes Jean-Pierre Bechter annonçait son souhait de rebaptiser une des rues de sa commune au nom de son prédécesseur : Serge Dassault. Quelques mois plus tard, la pilule ne semble toujours pas passée pour une partie de l’opposition communale. Car outre le fait de voir le boulevard Jean Jaurès être en partie rayé de la carte corbeil-essonnoise, c’est aussi le passé sulfureux du milliardaire qui effectuera par ailleurs son entrée fin septembre au Conseil départemental, qui dérange.

Ainsi, des membres du Parti socialiste local, parmi lesquels le député Carlos Da Silva, ont choisi d’organiser eux-mêmes une cérémonie pour baptiser comme il se doit la nouvelle avenue. Ces derniers ont procédé à l’enterrement du boulevard Jean Jaurès, symbolisé par le dépôt d’une gerbe de fleurs devant le panneau annonçant le nom de la rue. Après quoi, un nouveau panneau a été fixé rappelant les affaires judiciaires qui ont éclaboussé Serge Dassault ces dernières années. La section PS a ainsi voulu dénoncer « l’affront et l’imposture faits aux Corbeil-Essonnois par MM. Bechter et Dassault, et leur comportement antirépublicain ». La vraie inauguration devrait quant à elle intervenir prochainement.