Le sénateur de l’Essonne et industriel, âgé de 90 ans, s’apprête à devenir conseiller départemental de l’Essonne. Serge Dassault va remplacer au pied levé Jean-Pierre Bechter, démissionnaire, il avait « très envie » de siéger à nouveau dans cette instance.

Serge Dassault et Jean-Pierre Bechter. (MM/EI - DR)

Serge Dassault et Jean-Pierre Bechter. (MM/EI – DR)

Sa carrière politique est loin d’être terminée. En se mettant suppléant de Jean-Pierre Bechter, en mars dernier pour le scrutin des Départementales, Serge Dassault restait en selle, à l’heure où l’Essonne basculait à droite. Le voilà de retour dans cette assemblée où il a siégé de 1988 à 2004.

Jean-Pierre Bechter, devenu vice-président aux finances de la nouvelle majorité va en effet démissionner de son poste. « Il va se redéployer sur ses deux mandats de maire et de président de l’agglomération » confirme-t-on dans son entourage. Le maire de Corbeil avait été hospitalisé suite à une intoxication alimentaire survenue aux Etats-Unis, vous informait Essonne Info la semaine dernière.

En démissionnant « dans les prochains jours », Jean-Pierre Bechter laisse donc son siège à son suppléant. « Serge Dassault va donc monter au Département » indique-t-on auprès d’Essonne Info. L’industriel et sénateur de l’Essonne pourrait être installé dès la prochaine séance de l’Assemblée départementale, le 28 septembre prochain.

Cette nouvelle ne manque en tout cas pas de faire réagir. Plusieurs opposants de gauche sont montés au créneau contre sa volonté de reprendre ce siège : « et ça nous parle de renouvellement? » ironise-t-on. Pour sa part, le président de l’exécutif François Durovray attendait de recevoir officiellement la démission, mais ne se montrait guère surpris par la nouvelle : « je sais qu’il avait très envie de revenir au Conseil départemental ».