Un jeune Essonnien fait son entrée dans l’équipe des chroniqueurs de Yann Barthès. Il s’appelle Panayotis Pascot et est lycéen à Evry. Son arrivée dans le Petit journal de Canal + est un véritable tremplin pour celui qui n’est déjà plus un novice.

Nouveau format, nouvelles rubriques, nouveaux journalistes : l’émission phare de Canal+ « Le Petit journal » a fait sa rentrée ce lundi 7 septembre, avec un certain nombre de nouveautés, qui font leur apparition cette semaine sur le plateau de Yann Barthès. Parmi elles, la chronique de Panayotis Pascot, jeune Bondouflois qui, à seulement 17 ans, vient d’avoir le premier de ses rendez-vous hebdomadaires sur la chaîne.

Youtubeur, acteur, intervieweur : si le nom de Panayotis est un peu moins connu que celui de Norman ou de Cyprien, le jeune homme est très apprécié sur Vine et Instagram, applications sur lesquelles il cumule plusieurs milliers de followers.

Le jeune Bondouflois s’est fait connaître sur Internet dès l’âge de 13 ans, « en tournant des vidéos avec mes potes, dans lesquelles on posait des questions aux stars du web, précise-t-il. J’ai la chance de faire partie d’une génération qui a découvert le monde via les réseaux sociaux. » Puis, il continue les vidéos seul, tout en se faisant de plus en plus connaître et en multipliant les belles rencontres : Baptiste Lorber (qui est à l’époque derrière le concept de « 10 minutes à perdre ») Kyan Khojandi, Vincent McDoom… Jusqu’à l’interview de celui qu’il appelle le « boss final » de ses vidéos, Gad Elmaleh.

« Il y a deux ans, je me suis rendu compte que j’aimais bien faire des blagues pendant mes vidéos et je me suis dit que j’aimerais bien passer devant la caméra », évoque-t-il.

« Trublion en marinière » devant l’objectif, acteur dans des publicités, Panayotis touche aussi à la réalisation en tournant son premier court-métrage, qui touchera le premier prix d’un concours spécialisé. Mais comment passe-t-on du web à l’une des émissions les plus populaires du PAF en aussi peu de temps ? Dans le cas de Panayotis, c’est la télé qui est venue vers lui. Le Youtubeur est passé par la cellule repérage de Canal +, via Laurent Bon, mais il est aussi arrivé dans le monde du petit écran en nouant des amitiés, notamment avec Alex Lutz et Thierry Samitier, avec qui il tourne régulièrement des petits sketches et des courts-métrages. « Dans ce métier, ce que tu demandes n’arrive pas et ce que tu ne demandes pas vient à toi », s’amuse le lycéen, reprenant une phrase de Thierry Samitier.

01

Panayotis Pascot, mercredi soir sur Canal Plus. (Capture Canal Plus)

Le jeune chroniqueur va devoir, cette année, jongler entre sa vie de lycéen, avec le bac à préparer, et les plateaux TV. Panayotis est en terminale S au lycée Notre-Dame de Sion d’Évry et déjà, l’année scolaire s’annonce pleine de challenges pour lui : « Mon emploi du temps a été aménagé et l’équipe pédagogique est au courant. Je me suis engagé à rattraper tous les cours que je manquerais. »

Une nouvelle vie qui s’annonce « aussi déstabilisante qu’excitante, explique l’humoriste. Le Petit Journal est une consécration, je ne m’y attendais pas du tout. Ça va être une manière différente de travailler. Mes codes viennent du web, et de Vine, où en six secondes je fais ce que je veux. Mais l’équipe du Petit Journal est jeune, dynamique, et me laisse beaucoup de liberté. »

En attendant, Panayotis Pascot mène sa vie d’ado de 17 ans à Bondoufle comme les jeunes de son âge. « Je vois toujours mes potes, avec qui je sors souvent, rassure-t-il. J’ai juste un peu plus de potes adultes ! »