La décision est tombée en cette fin août ; les maires des villes de la communauté d’agglomération Les Portes de l’Essonne (CALPE) ont fixé une adhésion à la métropole du Grand Paris au 1er janvier 2016.

Agglo

Le 1er janvier prochain, la carte des intercommunalités essonniennes va être bouleversée. La majeure partie des agglos existantes vont se regrouper pour former des intercommunalités atteignant la barre des 200 000 habitants dans le cadre du nouveau schéma régional de coopération intercommunale (SRCI). Ce plan prévoit également que certaines communes intègrent la métropole du Grand Paris. Ce sera le cas pour les villes de l’agglo des Portes de l’Essonne, ainsi que pour la commune voisine de Viry-Châtillon. Réunis ce mercredi 26 août, les maires de ces communes ont opté pour une intégration rapide à un établissement public territorial (EPT) de 22 communes pour 632 000 habitants, avec comme point d’orgue, la zone aéroportuaire d’Orly. « Cette décision d’adhérer à la Métropole du Grand Paris est une grande satisfaction pour moi, déclare Robin Réda, président de la CALPE. Depuis plus d’un an, j’ai œuvré pour que Paray-Vieille-Poste ne rentre pas seule dans la Métropole. Nous avons imposé l’idée que le territoire du Grand Orly autour de l’aéroport international, du MIN de Rungis et de la zone de développement Cœur d’Orly, était enfin possible ».

Afin de parachever cette décision, les conseils municipaux des six villes(*) concernées doivent entériner cette décision avant le 7 septembre prochain.

(*)Savigny-sur-Orge, Athis-Mons, Paray-Vieille-Poste, Juvisy-sur-Orge, Morangis et Viry-Châtillon.