Mesure phare de la région en matière de transports, le forfait Navigo unique est mis en place dès ce 1er septembre. Qu’est ce qui change pour les Franciliens ?

Dans toute l’Ile-de-France, les choses bougent à la rentrée dans le domaine des transports, et plus particulièrement pour les usagers en possession d’un Pass Navigo. Présenté en décembre 2014 par la majorité de gauche, le tarif unique, dont devraient bénéficier près de 4 millions de personnes, prend la forme suivante : l’abonnement au mois s’élèvera à 70 euros, et l’abonnement annuel à 770 euros (soit environ le prix de l’abonnement zone 1 – 2).

01

Infographie du STIF (DR)

Si la plupart des tarifs multiples voient leur fin arriver, certains – qui concernent la banlieue, pour le coup – ne bougent pas. Le tout pour ne pas pénaliser des usagers. Par exemple, les détenteurs d’un pass mensuel couvrant les zones 4–5, aujourd’hui à 60,70 par mois, ne verront pas le montant de leur abonnement changer. En revanche, ils pourront choisir eux aussi de prendre un abonnement dézoné à 70 euros et ainsi se déplacer sans plus de frais dans l’ensemble de l’Ile-de-France.

Plutôt une bonne nouvelle pour les Essonniens, dont le département comprend les zones allant de 4 à 5. Cet été déjà, comme depuis trois ans, le dézonage du Pass Navigo a été plébiscité par les habitants de la grande couronne, qui ont pu circuler même bien au-delà des zones que couvre normalement leur forfait. « Cette mesure a profité à 671 300 personnes qui ont dézoné leur Pass au moins une fois pendant ces 5 semaines », se réjouit la Région.

Jean-Paul Huchon, président de la Région Île-de-France et président du Conseil du STIF, précise aussi que « près de 700 000 Franciliens ont pu se déplacer cet été à moindre frais : 2,3 millions de journées de Passe Navigo ont été dézonées.(…) Cette mesure soulage le portefeuille de celles et ceux qui ne peuvent partir en vacances, tout en réduisant le nombre de voitures sur les routes. »

Quant aux forfaits spéciaux, s’ils bénéficient eux-aussi du dézonage comme Imagin’R, il n’y a normalement pas de changement en ce qui concerne la politique de l’Essonne. La carte Imagin’R reste délivrée à tous les collégiens et lycéens ou apprentis en formation non rémunérée de moins de 21 ans. Elle permet, toute la semaine, de se déplacer autant de fois qu’on le souhaite partout en île-de-France, le week-end et lors de toutes les vacances scolaires. Elle est aujourd’hui subventionnée à 50 % par le Conseil départemental.