La ville de Milly-la-Forêt regorge de trésors touristiques. Afin de les découvrir ou de les redécouvrir, petit tour d’horizon des activités qui s’offrent à vous pour occuper vos vacances d’été.

La face scintillante du Cyclop. (Régis Grman / Ass. du Cyclop)

La face scintillante du Cyclop, trésor artistique de Milly-la-Forêt. (Régis Grman / Ass. du Cyclop)

Située en bordure du Parc Naturel Régional du Gâtinais Français, la ville de Milly-la-Forêt abrite bien des trésors du patrimoine culturel Essonnien. Outre la maison du célèbre cinéaste et poète français Jean Cocteau et l’incontournable œuvre du « Cyclop » perdue au beau milieu des bois, la commune accueille également depuis déjà plus de trente ans le Conservatoire National des Plantes aromatiques sur son territoire. Pourquoi donc ne pas profiter de ces vacances d’été pour découvrir (ou redécouvrir) les richesses de Milly-la-Forêt ?

Terre d’accueil de Jean Cocteau, la commune offre encore aujourd’hui la possibilité aux visiteurs de déambuler dans la demeure de l’artiste aux multiples talents décédé il y a 50 ans. Du mercredi au dimanche et de 14h à 19h, les touristes peuvent ainsi découvrir le refuge du célèbre académicien, mais aussi la chapelle Saint-Blaise où il est enterré. Les visiteurs peuvent également arpenter les deux hectares que compte le domaine qui entoure la maison, et même y passer l’après-midi.

> Lire aussi : La maison de Jean Cocteau livre ses secrets

Non loin de là, au beau milieu du Bois des Pauvres, se dresse l’imposante sculpture du « Cyclop ». Réalisée à la fin des années 1960 à l’initiative de l’artiste suisse Jean Tinguely, ce « Monstre de la forêt » fait de béton et de métal recouvert de miroirs rend aujourd’hui un véritable hommage à l’art contemporain. Cet été, jusqu’au 30 août, Niki de Saint Phalle est mise à l’honneur dans un container installé à proximité du géant avec la projection d’un film documentaire sur les travaux de l’artiste (tous les vendredis, samedis et dimanches de 14h à 18h30).

> Lire aussi : Dans l’œil du Cyclop

Enfin, à deux pas de la chapelle Saint-Blaise se situe le Conservatoire National des Plantes à Parfum, Médicinales, Aromatiques et Industrielles, fondé par une association de professionnels en 1987. Le CNPMAI participe notamment à la sauvegarde du patrimoine naturel et a pour objectif de faire découvrir la richesse de la flore qui nous entoure. Pour ce faire, le Conservatoire National des Plantes organise de nombreuses visites de son espace muséographique ainsi que de ses jardins et de ses serres du mardi au dimanche de 10h à 18h.