Selon le maire, les accidents auraient « doublé » depuis que le radar au feu rouge a été installé, en 2011. Il a lancé une pétition pour les faire retirer.

Il « alerte les pouvoirs publics » sur la recrudescence d’accidents depuis l’installation des radars au feux de la RN20 dans sa ville. « Avant leur installation, exprime un communiqué, il y avait une moyenne de six accidents par an au carrefour. Depuis, leur nombre a doublé ! » L’explication donnée est que les automobilistes, se rendant compte au derniers moments de la présence de ces radars, freinent brutalement sans avoir le temps d’anticiper.

En février dernier, la mairie de Linas, « exaspérée » par les accidents réguliers et les dégâts sur le mobilier urbain, a même mis en place une signalisation spécifique pour alerter les automobilistes : des panneaux « Attention / freinages brutaux ».

Avec l’aide de la Ligue de défense des conducteurs, la mairie a fait circuler une pétition pour retirer les radars. Cette denière aurait déjà recueilli 52.694 soutiens à travers la France. Objectif de la mobilisation : obtenir le retrait des radars de Linas, « et ainsi faire jurisprudence pour lancer une action contre les radars de feu rouge au niveau national », espère la mairie.