Dans la commune d’Evry, le FN totalise 24,1% des suffrages. Un taux relativement bas si l’on compare aux 46,7% enregistrés à Marolles-en-Beauce. Pour une ville profondément ancrée à gauche (à la tête de la municipalité depuis plus de 30 ans), cela peut paraître surprenant. Nous avons posé la question aux habitants du Mousseau, quartier de la ville où le FN a enregistré son meilleur résultat.

  • Photo : 34,4% c’est le plus haut score affiché par le Front National dans le quartier du Mousseau à Evry.

« Les gens en ont marre »

Qu’ils soient de gauche ou de droite, qu’ils aient voté le week-end dernier ou non, rares sont les habitants de ce quartier surpris par cette montée du Front national.
Carole, une assistante maternelle de 68 ans confie qu’elle a voté blanc. Un vote qui ne donne pas plus de pouvoir au parti d’extrême-droite selon elle, « de toute façon, il ne passera jamais ! ». Même si elle avoue être « plus de droite que de gauche », elle assure qu’elle ne votera jamais FN. Alors quand on lui demande si elle comprend cette montée du FN : « les gens en ont marre. Ils veulent montrer leur mécontentement. J’ai 68 ans et je suis encore obligée de travailler. On vivait beaucoup mieux il y a dix ans ». A ses côtés, sa collègue hoche la tête en signe d’approbation. Elle aussi a voté blanc dimanche dernier.
Un mécontent, en voilà un. Gérard a voté pour le parti d’extrême-droite et ne s’en cache pas. Un vote sanction, contre le conseiller général Francis Chouat qui l’a « déçu ». Il y a quelques mois, l’allocation COTOREP de sa femme a été supprimée, la faute au conseil général selon lui. Pourquoi ne pas tout simplement voter blanc dans ce cas-là : « Je voulais déstabiliser le candidat socialiste » avoue-t-il.

« Enormément choquée »

A quelques mètres de là, la pharmacienne, elle non plus, ne s’étonne pas de ce chiffre. « Avec tout ce que j’entends toute la journée, ça ne me choque pas ! Je suis mariée avec un black mais je ne préfère pas le dire à mes clients. On ne sait jamais comment ils peuvent réagir. Les gens sont énormément racistes à Evry. On entend souvent « y’a que des noirs ici. » En soupirant, elle ajoute « les gens en ont marre que les noirs et les arabes passent devant les bons petits Français vous voyez… ».
Hermine, une retraitée de 74 ans ne parvient pas à comprendre. « C’est l’extrême de ce qu’il faudrait faire ! On peut ne pas être satisfait mais il y a d’autres moyens de le prouver ».
En 2004, dans le canton d’Evry-Sud, l’extrême-droite n’avait rassemblé que 11,3% des suffrages, loin derrière le PS et l’UMP.