Les dernières nouvelles de l’élection québécoise : Legault réélu promet d’être un premier ministre rassembleur

MONTRÉAL – Voici les derniers détails de l’élection provinciale du Québec (toutes les heures de l’Est) :

11:40 p.m.

Le chef de la Coalition Avenir Québec, François Legault, affirme que son parti a reçu un message clair des électeurs : continuez.

Legault a promis la continuité plutôt que le changement pendant la campagne, et la EssonneInfo prévoit que son parti formera un deuxième gouvernement majoritaire.

Dans son discours de victoire, M. Legault a déclaré que, même si les élections peuvent diviser, il veut être le premier ministre de tous les Québécois, quels que soient leur âge, leur religion ou leur origine.

Il affirme que parmi les priorités de son second mandat figurent l’investissement dans l’éducation et la réforme du système de santé.

11:10 p.m.

Le chef du Parti Québécois, Paul St-Pierre Plamondon, affirme que le retour du PQ aux élections démontre qu’il est possible pour un parti souverainiste de gagner des appuis tout en parlant des enjeux qui lui tiennent à cœur.

S’adressant à ses partisans, M. St-Pierre Plamondon affirme que même si ces gains ne se sont pas traduits par les résultats qu’il espérait en termes de sièges, le parti semble prêt à arriver en deuxième position dans le vote populaire.

Le PQ était en dernière position dans les sondages lorsque la campagne a commencé, et les analystes politiques ont attribué la hausse de son soutien à la forte campagne de St-Pierre Plamondon.

St-Pierre Plamondon affirme que l’indépendance du Québec, dont il a fait un point central de sa campagne, a été dévaluée par les libéraux et la Coalition Avenir Québec.

La EssonneInfo prévoit que le PQ a gagné deux sièges et est en tête dans un autre.

10:55 p.m.

Le porte-parole de Québéc solidaire, Gabriel Nadeau-Dubois, affirme que ses membres formeront un parti d’opposition vigilant et constructif en proposant des solutions utiles et en s’opposant aux mauvaises décisions.

Dans son discours de concession, Nadeau-Dubois a exhorté le chef de la Coalition Avenir Québec, François Legault, à agir de façon décisive sur les changements climatiques au cours de son deuxième mandat, en disant que c’est un combat qui ne peut pas attendre.

Il dit que Legault a attaqué sans relâche les propositions climatiques de Québec solidaire, ajoutant que c’est au gouvernement nouvellement réélu de la CAQ de s’assurer qu’il prend les mesures appropriées.

Pendant la campagne, Nadeau-Dubois a de plus en plus présenté son parti comme un candidat à l’opposition officielle, un rôle que les libéraux semblent prêts à conserver.

10:40 p.m.

La EssonneInfo prévoit que le chef du Parti Québécois, Paul St-Pierre Plamondon, a remporté la circonscription montréalaise de Camille-Laurin, ce qui lui assure un siège à l’Assemblée législative.

St-Pierre Plamondon a pris les rênes du parti en 2020 mais n’avait pas été élu avant ce soir.

Son parti a détenu la circonscription de Camille-Laurin – anciennement Bourget – dans l’est de Montréal de 1994 à 2018, lorsqu’elle a été prise par la Coalition Avenir Québec.

St-Pierre Plamondon a fait de la protection de la langue française une pièce maîtresse de sa campagne et a déclaré que son objectif était de relancer la question de l’indépendance du Québec.

Sa forte campagne est créditée d’avoir aidé le PQ à remonter dans les sondages, après avoir commencé la campagne en cinquième position et avec un soutien inférieur à 10 pour cent. Selon les résultats préliminaires d’Élections Québec, le parti a obtenu plus de 15 % du vote populaire.

22 h 20

La chef libérale du Québec, Dominique Anglade, affirme que son parti se battra pour tous les Québécois, peu importe pour qui ils ont voté lors de cette élection.

Lire aussi:  Cinquante ans après un important vol d'œuvres d'art à Montréal, la piste s'est refroidie et personne ne parle.

Dans son discours de concession, Mme Anglade affirme que tout au long de la campagne, les libéraux ont cherché à rassembler les Québécois.

Elle dit qu’au cours des prochains jours, mois et années, elle s’assurera que les voix des Québécois de toutes origines soient entendues à l’Assemblée législative.

Les libéraux du Québec sont sur le point de rester dans l’opposition officielle, mais la EssonneInfo prévoit qu’ils perdront plusieurs sièges.

10:10 p.m.

Le chef du Parti conservateur du Québec, Éric Duhaime, se dit fier de ce que son parti a accompli durant l’élection, dépeignant la campagne comme une bataille de David contre Goliath.

Dans un discours prononcé devant une foule de partisans enthousiastes, Duhaime affirme que son parti disposait d’une fraction des ressources de ses adversaires, mais qu’il a réussi à passer d’environ 1,5 pour cent du vote populaire en 2018 à 13 pour cent cette fois-ci – ce qui correspond aux premiers résultats des sondages d’Élections Québec.

Duhaime a comparé la politique au hockey, affirmant que l’élection d’aujourd’hui n’est que la fin de la première période, la deuxième période commençant demain alors que le parti se prépare pour la prochaine campagne.

La EssonneInfo prévoit que les conservateurs ne gagneront pas de siège lors de cette élection.

21 h 45.

Les libéraux québécois sont en passe de rester dans l’opposition officielle.

Les quatre principaux partis d’opposition ont obtenu des résultats dans les dix pour cent au moment où les Québécois ont voté, et certains observateurs politiques ont suggéré que la campagne était une bataille pour la deuxième place.

Les libéraux ont entamé la campagne avec 27 sièges, et la EssonneInfo prévoit qu’ils en ont perdu plusieurs.

La EssonneInfo prévoit également que la chef libérale Dominique Anglade a été réélue dans sa circonscription montréalaise de St-Henri-Ste-Anne.

21 h 30.

Le premier ministre Justin Trudeau félicite François Legault pour sa réélection au poste de premier ministre du Québec.

Dans une déclaration, M. Trudeau dit qu’il a hâte de travailler avec M. Legault sur des questions importantes pour les Québécois et tous les Canadiens, comme la lutte contre les changements climatiques et les pénuries de main-d’œuvre.

La EssonneInfo prévoit que la Coalition Avenir Québec de M. Legault formera un deuxième gouvernement majoritaire consécutif après que le parti ait maintenu une avance importante dans les sondages tout au long de la campagne.

21 h 25.

La EssonneInfo prévoit que la chef libérale du Québec, Dominique Anglade, a été réélue dans sa circonscription montréalaise de St-Henri-Ste-Anne.

Le parti d’Anglade était dans une lutte à quatre pour l’opposition officielle dans les sondages précédant le vote d’aujourd’hui, et les analystes politiques avaient suggéré qu’elle ferait face à une course serrée dans sa circonscription.

Les libéraux du Québec ont eu du mal à établir des liens avec les francophones et se sont aliénés une partie de leur base anglophone à Montréal en étant considérés comme faibles sur les questions linguistiques.

21 h 15

La EssonneInfo prévoit que le chef du Parti conservateur du Québec, Éric Duhaime, a été défait dans la circonscription de Chauveau, dans la région de Québec.

Duhaime et son parti ont grimpé dans les sondages en exploitant la colère du public envers les restrictions COVID-19, mais il n’est pas certain que cette colère se traduise par des sièges.

Les premiers résultats des sondages d’Élections Québec donnent le parti avec 13 % du vote populaire – mais pas un seul membre élu.

Lire aussi:  Élection au Québec : Le chef de la CAQ se rendra dans la circonscription où son candidat a été menacé

21 heures.

La EssonneInfo prévoit que Gabriel Nadeau-Dubois, porte-parole de Québec solidaire, a été réélu dans sa circonscription montréalaise de Gouin.

Tout au long de la campagne, Nadeau-Dubois s’est présenté comme un champion de l’environnement et des immigrants, attaquant le chef de la CAQ, François Legault, sur ces deux questions.

Alors que la CAQ continue de dominer les sondages, Nadeau-Dubois présente de plus en plus son parti comme le véritable prétendant à l’opposition officielle.

L’ancien activiste étudiant a été élu pour la première fois à l’Assemblée législative provinciale lors d’une élection partielle en 2017. L’année suivante, il a remporté sa circonscription avec 59 % des voix.

20 h 50.

La EssonneInfo projette que le candidat de la CAQ Bernard Drainville – ancien ministre du Parti québécois qui a présenté une soi-disant charte des valeurs lorsqu’il était au gouvernement en 2013 – a été élu dans la circonscription de Lévis.

Drainville a fait son retour en politique provinciale lors de cette élection en tant que candidat vedette de la CAQ dans la région de Québec.

Sa décision de se joindre à la CAQ a incité certains membres du cabinet fédéraliste à rassurer publiquement que le parti ne ferait pas pression en faveur de la souveraineté.

La charte des valeurs de Drainville demandait d’interdire le port de symboles religieux dans toutes les institutions publiques.

20 h 30

La EssonneInfo prévoit que le chef de la Coalition Avenir Québec, François Legault, a remporté sa circonscription de L’Assomption, dans la région de Lanaudière au Québec.

On s’attendait à ce que le premier ministre sortant conserve son siège.

M. Legault offre la continuité plutôt que le changement et a promis de réduire les impôts, d’augmenter les prestations aux aînés et de lutter contre l’augmentation du coût de la vie.

Il a dû faire face à des réactions négatives suite à des commentaires controversés sur l’immigration, et ses rivaux l’ont accusé de ne pas faire assez pour combattre le changement climatique.

20:20 p.m.

La EssonneInfo prévoit que la Coalition Avenir Québec de François Legault, de centre-droit, formera un gouvernement majoritaire après avoir dominé dans les sondages depuis le début de la campagne.

Legault a promis aux Québécois que son gouvernement nationaliste réduirait l’impôt sur le revenu, augmenterait le rôle du secteur privé dans le système de santé et maintiendrait le niveau d’immigration à 50 000 personnes par an.

M. Legault, 65 ans, a mené une campagne difficile au cours de laquelle il a dû s’excuser pour ses commentaires liant l’immigration à la « violence » et à l' »extrémisme ».

La CAQ, qui compte parmi ses membres des fédéralistes et des souverainistes québécois, affirme que sa mission est de défendre les intérêts du Québec au sein d’un Canada uni et de protéger la langue française et la culture distincte de la nation québécoise.

20 heures.

Les bureaux de vote du Québec sont maintenant fermés, mettant fin à une campagne électorale de cinq semaines.

La Coalition Avenir Québec de François Legault a maintenu une solide avance dans les sondages d’opinion tout au long de la campagne, le dernier sondage Léger plaçant le parti plus de 20 points de pourcentage devant son plus proche rival.

Les Libéraux du Québec, Québec solidaire, le Parti Québécois et le Parti conservateur du Québec ont tous obtenu des résultats dans les dix pour cent.

M. Legault a voté par anticipation la semaine dernière, tandis que les autres chefs de parti votent aujourd’hui.

Ce reportage de La EssonneInfo a été publié pour la première fois le 3 octobre 2022.

A propos de Fleury 3794 Articles
Auteure sur EssonneInfo

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*