La nouvelle a été annoncée vendredi soir après le Conseil de surveillance du centre hospitalier sud-Essonne (CHSE) : il n’y aura plus de naissance à Dourdan à partir du 1er juillet prochain, date à laquelle tout sera regroupé à Etampes.

Les futures mamans de Dourdan et sa région vont devoir se faire une raison. Elles ne pourront bientôt plus accoucher dans la commune. Le dénouement semble approcher pour cette maternité, menacée depuis plus d’un an de fermeture. La publication fin mai d’un rapport de l’IGAS laissait entrevoir la fin des espoirs pour ce service dédié aux naissances à Dourdan (lire notre article), même si la ministre Marisol Touraine a par la suite cherché à temporiser.

Après une ultime rencontre entre les élus locaux et le cabinet de la ministre, qui laissait entrevoir d’autres possibilités que la fermeture, le couperet est finalement tombé lors du Conseil de surveillance. Suivant le rapport de l’IGAS, qui préconise « le rapprochement des accouchements sur un site unique », l’établissement a décidé sur ordre de l’ARS et de son directeur Claude Evin de regrouper toutes les naissances sur l’hôpital d’Etampes au 1er juillet 2015. L’objectif affiché étant de « garantir en permanence la qualité et la sécurité de la prise en charge des femmes enceintes et des nouveau-nés ». 1,5 millions d’euros de travaux sont d’ores-et-déjà prévus pour adapter les lieux.

La direction du CHSE annonce en contrepartie la création sur Dourdan d’un « Centre Périnatal de Proximité » à compter de la même date, « afin de permettre un suivi des femmes, avant et après l’accouchement, ainsi que des nourrissons, au plus près de leur domicile ». La crainte émise par une déléguée du personnel de voir la maternité se fermer avant l’été se confirment donc, alors qu’élus locaux et acteurs du territoire semblaient encore décidé la semaine dernière à se battre pour le maintien de ce service dans la ville.