Après un mois d’incertitudes, le Conseil d’État vient de confirmer l’inéligibilité de Jean-Paul Willaume, élu UMP à Grigny et vice-président aux finances de l’agglomération des Lacs de l’Essonne, pour invalidation de ses comptes de campagne aux élections municipales de 2014.

Son recours déposé au début du mois de mai vient d’être rejeté par le Conseil d’État. « C’est consternant, du grand n’importe quoi », déplore Jean-Paul Willaume, conseiller municipal UMP déchu à Grigny. En cause ? L’invalidation de ses comptes de campagnes pour les élections municipales de 2014 dont le montant s’élevait alors à 3 800 euros.

« On nous reproche de ne pas avoir déposé les comptes de campagne, bien sûr que si, ça a été fait. Seulement, ça a été fait avec un mois de retard. On n’a pas fraudé, il n’y a pas eu de malversations. Il y aurait eu des malversations, je comprendrais, mais… Ce n’est pas Bygmalion chez nous », se défend Jean-Paul Willaume. Et si l’élu UMP affirme n’avoir toujours pas été prévenu officiellement par le Conseil d’État de cette décision, ce dernier a d’ores et déjà proclamé élue Chantal M’Piana comme conseillère municipale et Serge Gaubier (Modem) comme conseiller communautaire à l’agglo des Lacs de l’Essonne. Pour Jean-Paul Willaume, c’est sans rancune : «  Moi j’entérine et puis c’est tout ».