Votes au Québec : Les chefs de parti s’efforcent de faire sortir le vote en ce dernier jour de campagne

MONTRÉAL – Les chefs des principaux partis du Québec ont lancé un dernier appel aux électeurs à la veille des élections générales de lundi, alors que les sondages continuent de montrer que le parti de François Legault a une avance considérable sur ses adversaires.

Un sondage réalisé dimanche présentait un tableau relativement inchangé depuis le début de l’élection : la Coalition Avenir Québec loin en tête, avec quatre autres partis en peloton se disputant une lointaine deuxième place.

Les résultats du sondage en ligne publiés dimanche pour le Journal/TVA/QUB, propriétés de Quebecor media, indiquent que la CAQ est soutenue à 38 %, suivie de Québec solidaire, des Libéraux, des Conservateurs et du Parti Québécois, chacun avec 14 à 17 %. Il est impossible d’attribuer une marge d’erreur à ce sondage, car les répondants ont été sélectionnés à partir d’un panel en ligne et non au hasard.

M. Legault, qui faisait campagne à Montréal et dans les Cantons de l’Est dimanche, a laissé entendre que son parti espérait faire basculer certaines circonscriptions libérales traditionnelles aux couleurs des CAQ dans sa quête d’un deuxième gouvernement majoritaire.

Alors qu’il visitait un marché à Magog, à 120 km à l’est de Montréal, M. Legault a été abordé par un citoyen qui a suggéré que son parti pourrait remporter une course serrée à trois dans le bastion libéral de Verdun, dans le sud-ouest de Montréal. Le parti de Legault n’a remporté que deux circonscriptions sur l’île de Montréal en 2018.

« Nous pouvons gagner ça ! », a-t-il déclaré. « On va gagner, c’est super ».

Le chef de la Coalition Avenir Québec, François Legault, salue un vendeur lors d’un arrêt de campagne électorale dans un marché de Magog, au Québec, le dimanche 2 octobre 2022.

  • Le chef de la Coalition Avenir Québec, François Legault, salue un vendeur lors d'un arrêt de la campagne électorale dans un marché de Magog, au Québec, le dimanche 2 octobre 2022.
  • Le chef de la Coalition Avenir Québec, François Legault, achète une tarte lors d'un arrêt de la campagne électorale dans un marché de Magog, au Québec, le dimanche 2 octobre 2022. Les Québécois se rendront aux urnes lundi.

Il a commencé en journée dans la circonscription de Maurice-Richard à Montréal, qui était détenue par les libéraux jusqu’à ce que le député en poste soit éjecté du caucus à la suite d’une plainte officielle de harcèlement au travail.

Lire aussi:  General Motors investit dans Lithion et signe un accord de partenariat stratégique

Le chef du Parti Québécois Paul St-Pierre Plamondon, quant à lui, a concédé qu’une victoire majoritaire de la CAQ semblait de plus en plus probable. Dans une apparente admission qu’il est peu probable qu’il devienne premier ministre, il a présenté son parti comme le meilleur choix pour présenter une « opposition forte » à Legault sur des questions telles que la protection de la langue française.

St-Pierre Plamondon, dont la forte campagne a permis à son parti de remonter dans les sondages, a exhorté les électeurs de Legault à envisager de changer leur vote.

« Pour résumer, je dirais que la CAQ n’a pas besoin de votre vote, mais l’indépendance, la défense du français, la défense de nos régions, oui », a-t-il dit lors d’un arrêt de campagne en Gaspésie.

Gabriel Nadeau-Dubois de Québec solidaire a passé sa journée à Montréal, où il a attaqué Legault pour avoir divisé les Québécois avec ses déclarations controversées sur l’immigration.

La semaine dernière, M. Legault a réprimandé son ministre de l’Immigration pour avoir affirmé que 80 % des immigrants dans la province  » ne travaillent pas  » ou ne parlent pas français, et le chef de la CAQ a lui aussi été critiqué pour avoir déclaré qu’il serait  » suicidaire  » pour la nation québécoise d’augmenter les niveaux d’immigration.

Plusieurs personnes ont abordé Nadeau-Dubois dans la rue pour lui dire à quel point elles avaient été blessées par ces commentaires au cours des derniers jours, ce qui a incité le chef de Québec solidaire à reprocher à son rival de nuire à la cohésion sociale de la province.

Lire aussi:  Des groupes affirment que les policiers de Montréal devraient s'excuser auprès d'un homme noir soupçonné d'avoir volé sa propre voiture.

« Mon message aux (immigrants) est : Je ne vous laisserai pas tomber, je serai là pour vous », a-t-il promis.

La chef libérale Dominique Anglade a commencé sa journée en défendant la décision de passer son dernier week-end de campagne dans les régions éloignées de la province où son parti est en troisième position dans les sondages.

Après avoir passé du temps en Gaspésie et aux Îles-de-la-Madeleine samedi, Mme Anglade s’est rendue dimanche dans le village de Kuujjuaq, dans le nord du Québec, pour faire campagne aux côtés de son candidat dans la circonscription d’Ungava.

Elle a déclaré aux journalistes qu’elle voulait montrer que son parti était présent dans toute la province.

« Au Québec, chaque vote compte », a-t-elle dit.

Le chef conservateur Éric Duhaime a commencé à Laval avant de se rendre dans la circonscription de la région de Québec où il espère gagner un siège.

M. Duhaime a déclaré aux journalistes dimanche matin qu’il croit que la plus grande réalisation de sa campagne sera d’encourager les gens qui ne votent pas normalement à le faire.

« Je pense que la véritable victoire du PCQ est que nous aurons grandement contribué à augmenter le taux de participation « , a-t-il déclaré, notant que le nombre de votes par anticipation était élevé dans les circonscriptions où son parti est compétitif.

Sous Duhaime, le Parti conservateur du Québec est passé d’une victoire de moins de deux pour cent du vote populaire en 2018 à un sondage dans la mi-dizaine. Il n’est pas clair, cependant, si ce soutien sera suffisant pour que son parti gagne des sièges à l’assemblée législative de 125 sièges.

Ce reportage de La EssonneInfo a été publié pour la première fois le 2 octobre 2022.

Avec les dossiers de Johanna Pellus, Stéphane Rolland, Frédéric Lacroix-Couture et Patrice Bergeron.

A propos de Fleury 3562 Articles
Auteure sur EssonneInfo

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*