Le nouveau bureau principal des Canadiens de Montréal se concentre sur le développement des joueurs.

MONTRÉAL – Lorsque Jeff Gorton a signé pour devenir le nouveau vice-président exécutif des opérations hockey des Canadiens de Montréal l’automne dernier, les deux piliers qu’il voulait améliorer étaient le développement du hockey et l’analyse.

Les Canadiens ont entamé le premier camp d’entraînement de l’ère de Gorton et du directeur général Kent Hughes avec une équipe de développement du hockey remaniée. Les nouveaux membres de l’équipe sont la médaillée d’or olympique Marie-Phillip Poulin en tant que consultante en développement des joueurs, Scott Pellerin en tant que consultant en développement du hockey et Adam Nicholas en tant que directeur du développement du hockey.

L’entraîneur du développement des joueurs, Francis Bouillon, était déjà à bord avant l’arrivée de Gorton et a remarqué qu’il joignait le geste à la parole, ajoutant rapidement plus de ressources à leur disposition.

« Je pense que c’était clair quand Jeff et Kent sont arrivés, ils ont rencontré (le directeur du développement des joueurs Rob Ramage) et moi et ils nous ont dit qu’ils voulaient s’entourer de plus de personnes », a déclaré Bouillon. « C’était la première réunion que j’ai eue avec eux et c’est ce qu’ils ont fait assez rapidement. Ils voulaient plus de gens dans le développement et ils ont embauché Marie-Philip, Adams et Scotty.

 » Pour nous, on était heureux parce qu’on était partout. Je faisais Laval et deux jours plus tard je faisais l’OHL. A un moment donné, si tu veux de la qualité, tu dois mettre les bonnes choses aux bons endroits. »

Nicholas, qui a déjà été consultant en développement des habiletés auprès des Maple Leafs de Toronto, est convaincu qu’il faut développer le sens du hockey d’un joueur par le biais de l’environnement dans lequel il évolue.

« Il ne s’agit pas d’être capable de tirer 21 fois de suite en une seule fois, ce n’est pas ça », a déclaré Nicholas.

Lire aussi:  La police du Québec retrouve un corps après l'effondrement d'une route au Saguenay-Lac-St-Jean

Selon Nicholas, le développement des compétences ne peut avoir lieu que si vous préparez les joueurs à être « cognitivement prêts » à agir et à réagir sur la glace.

« Vous leur montrez comment ils s’éloignent du palet, c’est vraiment là que se trouve l’or pur », a-t-il dit. « Vous devez savoir quels sont les principes pour réellement enseigner cela. Vous devez connaître ces principes pour pouvoir les enseigner pendant les matchs que vous nous voyez jouer. »

Avec un afflux important de jeunes talents à Montréal, y compris les choix de premier tour de 2022 Juraj Slafkovsky et Filip Mesar, ainsi que deux choix de premier tour potentiels l’année prochaine, Nicholas a hâte de travailler avec chaque joueur.

Jeff Gorton, vice-président exécutif des opérations hockey des Canadiens de Montréal, regarde son équipe affronter les Panthers de la Floride pendant la troisième période d'une action de hockey de la LNH à Montréal, le vendredi 29 avril 2022. Lorsque Gorton a signé avec les Canadiens l'automne dernier, les deux piliers qu'il voulait améliorer étaient le développement du hockey et l'analyse.

Nicholas les étudiera longuement sur vidéo pour trouver leur « taux d’instance » avant même de les rencontrer afin de s’assurer de ce qu’ils doivent travailler exactement.

« Vous pouvez avoir un joueur X et vous voulez travailler sur un drag-shot, vous savez, comment la plupart des joueurs marquent dans cette ligue avec un drag et ensuite ils tirent, n’est-ce pas ? Mais que se passe-t-il si un joueur ne se met pas à cet endroit ? Mais que se passe-t-il si le joueur ne se met pas à cet endroit ? Comment va-t-il utiliser cet outil ?

« C’est donc là que je dois comprendre quels sont leurs taux d’instance sur la glace pour pouvoir ensuite favoriser un plan au plus tôt et favoriser un plan pour ce joueur afin de l’aider à atteindre le niveau supérieur. »

Le directeur des affiliés des ligues mineures et dépisteur professionnel Nick Carriere sera présent à chaque match à domicile du Rocket de Laval, l’affilié des Canadiens dans la Ligue américaine de hockey. Carriere, qui a une expérience d’entraîneur dans la NCAA et la AHL, a expliqué que lui et l’équipe de développement du hockey comprennent l’intensité du passage du système collégial et du hockey junior au professionnel. Leur travail consistera notamment à essayer d’alléger la pression qui pèse sur les jeunes joueurs et les entraîneurs.

Lire aussi:  Élection au Québec : Le chef de la CAQ défend les millions versés à une société de conseil américaine pendant la pandémie

« Pour les joueurs qui viennent de la NCAA ou des juniors, c’est une étape très différente », a-t-il déclaré. « Juste pour avoir un soutien de notre part pour venir leur parler d’une manière différente. Être sur la glace pour essayer de les aider et aussi dans des situations de la vie sur la façon d’être un professionnel.

« Je pense que c’est une partie où nous pouvons aider les jeunes joueurs à accélérer leur développement et juste leur apporter un petit soutien supplémentaire parce que parfois ça va vite et peut-être qu’ils n’ont pas le temps de faire tout ce qu’ils voudraient. Je pense que c’est là que nous pouvons les aider. »

Ramage croit également que le développement du hockey est une rue à double sens et que l’essentiel de leur travail reposera sur les relations entre les joueurs et le personnel. Le Canadien s’est donné une meilleure chance de développer ses talents dans le cadre d’un processus de reconstruction, mais les joueurs devront s’impliquer et faire les pas nécessaires pour retrouver le chemin de la victoire.

« Si vous n’obtenez pas ce facteur de confiance, peu importe ce que nous disons ou leur apportons, cela sera futile », a déclaré Ramage. « Une fois ce facteur atteint, il faut apporter et communiquer toutes les ressources.

« Et non seulement leur apporter ces informations, ces ressources, mais s’assurer qu’ils les utilisent. Vous savez, nous amenons le cheval à l’eau. Nous allons nous assurer que ces joueurs boivent cette eau. »

Ce reportage de La EssonneInfo a été publié pour la première fois le 30 septembre 2022.

A propos de Fleury 3795 Articles
Auteure sur EssonneInfo

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*