Le Premier ministre Justin Trudeau visite les îles du Québec dévastées par la tempête et promet de l’aide pour la région

HAVRE-AUBERT, Qc. – Le premier ministre Justin Trudeau s’est rendu jeudi aux Îles-de-la-Madeleine, au Québec, et a promis une aide fédérale pour l’archipel frappé par la tempête post-tropicale Fiona le week-end dernier.

M. Trudeau a rencontré le maire par intérim, Gaétan Richard, ainsi que des pêcheurs, des personnes âgées et des propriétaires de petites entreprises. Le gouvernement fédéral, a déclaré M. Trudeau, s’associera au Québec pour aider les personnes touchées par la tempête, qui a touché terre samedi et a apporté des vents de la force d’un ouragan.

« Nous avons des investissements à faire et nous allons être partenaires avec le Québec », a-t-il promis sans rien annoncer de précis.

Le Premier ministre Justin Trudeau s’est rendu jeudi aux Îles-de-la-Madeleine, au Québec, promettant un soutien fédéral à l’archipel martelé par la tempête post-tropicale Fiona le week-end dernier. (29 SEPT. / LA PRESSE CANADIENNE)

Accompagné de la ministre du Revenu national, Diane Lebouthillier, qui représente la région au Parlement, M. Trudeau a déclaré que le Canada doit mieux adapter ses infrastructures aux changements climatiques, qui augmentent la probabilité de tempêtes dévastatrices.

« La réalité est que nous allons voir des tempêtes de plus en plus intenses dans les années à venir ….. Nous devrons adapter nos infrastructures », a-t-il déclaré aux journalistes au bord de l’eau à Havre-Aubert, au Québec.

Alors qu’Ottawa a envoyé des centaines de membres des Forces armées canadiennes dans la région de l’Atlantique pour aider au nettoyage de Fiona, les responsables des Îles-de-la-Madeleine n’ont fait aucune demande d’aide. La ministre de la Défense, Anita Anand, a toutefois déclaré que les militaires étaient prêts à intervenir si nécessaire.

Lire aussi:  Auger-Aliassime et Shapovalov mèneront l'équipe canadienne de Coupe Davis lors des finales en Espagne.

Le week-end dernier, Fiona a frappé les îles avec des vents de plus de 120 kilomètres par heure, endommageant les routes, les toits et les rivages et inondant les bâtiments.

M. Trudeau a reconnu que les pêcheurs n’ont pas eu la vie facile au quai de Pointe-Basse, où de nombreux bateaux sont restés à quai pendant la tempête parce qu’une grue défectueuse empêchait de les sortir de l’eau.

Heureusement, les bateaux n’ont pas été gravement endommagés. « Il s’en est fallu de peu, de trop peu », a déclaré M. Trudeau aux pêcheurs, qui ont demandé une aide fédérale supplémentaire pour rénover le quai.

De retour à Havre-Aubert, on a demandé à M. Trudeau pourquoi son gouvernement approuve des projets pétroliers en mer à un moment où les changements climatiques se font sentir. M. Trudeau a fait remarquer que des régions comme les Îles-de-la-Madeleine dépendent encore des combustibles fossiles.

« Oui, nous devons accélérer la transition énergétique ; nous devons réduire notre dépendance au pétrole et au gaz, mais nous sommes toujours dans une situation où nous en avons besoin. » Il a pointé du doigt autour de lui : « Toutes ces voitures, toute cette énergie sur les îles, nous dépendons encore des combustibles fossiles. »

Tous les nouveaux projets de combustibles fossiles dans le pays – y compris le projet pétrolier offshore Equinor de plusieurs milliards de dollars récemment approuvé à Terre-Neuve-et-Labrador – doivent s’inscrire dans le plan du pays visant à avoir des émissions nettes nulles d’ici 2050, a déclaré M. Trudeau.

Ce rapport de la EssonneInfo a été publié pour la première fois le 29 septembre 2022.

Lire aussi:  La police au nord de Montréal enquête sur le meurtre d'un homme de 31 ans trouvé abattu à l'intérieur d'un véhicule
A propos de Fleury 3563 Articles
Auteure sur EssonneInfo

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*