A peine dévoilée, l’œuvre du street-artist Combo commandée par la ville d’Evry, a été vandalisée dans la nuit de dimanche à lundi. C’est notamment l’étoile de David qui a été « repeinte » en noir. Elle est en partie effacée.

04

Il est des combats qui sont difficiles à mener. Le vivre-ensemble a l’air d’en être un. La fresque qui orne désormais le gymnase André-Thoison, réalisée par Combo et par les jeunes du quartier des Aunettes, l’une des réalisations fétiches du street-artist (« Coexist » écrit à l’aide de symboles religieux, la croissant, l’étoile de David et la croix chrétienne), ne fait pas que des ravis. Dans un premier temps, c’est le mot « fuck » qui avait été inscrit sur la croix par un jeune, avant d’être effacé et remplacé par un sourire. C’est désormais l ‘étoile qui semble être visée. « C’est significatif, déplore le maire d’Evry, joint par téléphone. Ces actes montrent bien que la laïcité est un combat permanent contre l’obscurantisme. »