Lors du dernier conseil municipal de Corbeil-Essonnes, le maire Jean-Pierre Bechter a annoncé que son prédécesseur Serge Dassault avait donné son accord pour qu’une avenue de la commune porte son nom.

A l’époque, certains avaient cru qu’il s’agissait d’un poisson d’avril avant l’heure. Pourtant, la délibération proposée par Jean-Pierre Bechter était des plus sérieuses. Rappel des faits. Lors du conseil municipal du 30 mars dernier, le maire de Corbeil-Essonnes Jean-Pierre Bechter a proposé de rebaptiser deux rues de la commune aux noms de deux de ces prédécesseurs. Ainsi, l’édile corbeil-essonnois a notamment choisi de rendre hommage à Roger Combrisson, maire communiste de 1959 à 1992 et à Serge Dassault, premier magistrat de la ville de 1995 à 2009. Si la famille du premier a décidé de refuser la proposition, le second a officialisé sa décision lors du dernier conseil municipal du 17 avril. Lors de cette séance, une nouvelle délibération a été approuvée sans débat. Cette dernière a ainsi confirmé que le boulevard Jean-Jaurès sera en partie rebaptisé au nom du sénateur et avionneur Serge Dassault.

Au cours de ce conseil municipal, un autre fait aura marqué la soirée. Celui du passage de Sylvain Dantu (UDI) et de Soraya Khediri (UMP) vers les rangs de l’opposition. Respectivement troisième et sixième maire-adjoint, ces derniers ont payés leur soutien à Xavier Dugoin lors des dernières élections départementales. Leur statut d’adjoint sera étudié en conseil municipal courant juin.