Votes au Québec : M. Legault critique le ministre de l’Immigration qui a déclaré que les nouveaux arrivants « ne travaillent pas ».

MONTRÉAL – Le premier ministre du Québec, François Legault, affirme que son ministre de l’Immigration, Jean Boulet, n’est plus qualifié pour le poste après que des commentaires récents aient émergé dans lesquels Boulet a dit que la majorité des immigrants « ne travaillent pas ».

En campagne pour sa réélection, le chef de la Coalition Avenir Québec a été confronté mercredi à une déclaration faite par Boulet la semaine dernière lors d’un débat de candidats. M. Legault a déclaré dans une série d’entrevues télévisées que M. Boulet ne serait pas ministre de l’Immigration si la CAQ remportait le vote de lundi.

Plus tôt dans la journée, M. Legault a pris ses distances par rapport aux commentaires de Mme Boulet et a déclaré aux journalistes que sa ministre avait commis une « grave erreur ».

« Je le regrette, et je pense que M. Boulet le regrette », a déclaré M. Legault. « C’est inacceptable (…) ce n’est pas vrai ce qu’il a dit et il comprend que ce n’est pas vrai ».

M. Legault, cependant, a lui-même replongé dans la délicate question de l’immigration mercredi. Lors d’une comparution devant la Chambre de commerce du Montréal métropolitain, il a déclaré qu’il serait « suicidaire » pour la nation québécoise que plus de 50 000 immigrants par an s’installent au Québec, car il serait impossible de les intégrer correctement et de leur enseigner le français.

Legault a déclaré aux journalistes qu’il utilisait le terme « suicidaire » pour décrire quelque chose de préjudiciable. « Je pense que la grande majorité des gens, ils comprennent que nous devons avoir un équilibre entre l’économie et la protection du français, et c’est ce que j’ai expliqué », a déclaré Legault. Il a ajouté : « Certains veulent qu’on augmente l’immigration, mais j’ai expliqué que c’était suicidaire pour le français… suicidaire pour la nation québécoise qui parle français, d’augmenter le nombre d’immigrants. »

Lire aussi:  Le roi Charles III a une longue histoire avec le Canada, mais il doit se mettre sous les projecteurs

Lors d’un débat le 21 septembre dans sa circonscription de Trois-Rivières, située entre Montréal et Québec, M. Boulet a déclaré :  » 80 % des immigrants vont à Montréal, ne travaillent pas, ne parlent pas français ou n’adhèrent pas aux valeurs de la société québécoise. « 

Boulet a présenté ses excuses sur Twitter mercredi pour ses commentaires, dont un enregistrement a largement circulé sur les médias sociaux. « L’extrait diffusé ne reflète pas ce que je pense ». Les immigrants, a-t-il ajouté, « sont une source de richesse pour le Québec. »

La chef libérale Dominique Anglade a condamné les commentaires « dangereux » et « diviseurs » de Legault et de son ministre de l’Immigration.

« À un moment donné, c’est assez, les excuses », a déclaré Mme Anglade. « Il ne s’agit pas seulement de s’excuser à chaque fois, mais de réfléchir aux mots que l’on utilise dans le contexte d’une campagne électorale. »

Les commentaires de Legault sur l’immigration ont provoqué des remous tout au long de la campagne.

M. Legault a lié l’immigration à la « violence » et à l' »extrémisme » – des commentaires sur lesquels il est revenu – et quelques jours plus tard, il a déclaré à une foule en campagne que l’immigration non francophone est une menace pour la « cohésion nationale » dans la province. Au cours du premier débat des chefs, il a averti que si le Québec n’obtenait pas plus de pouvoirs en matière d’immigration, il pourrait finir comme la Suède, qui est aux prises avec une vague de criminalité liée à l’immigration.

Anglade a déclaré :  » Quand on a utilisé tous ces mots, ce ne sont plus des erreurs, ce sont des choix délibérés qu’il fait. Il choisit délibérément (…) la division, parce que ça le sert politiquement. »

Lire aussi:  Comment l'industrie du jeu vidéo de Montréal évolue pour répondre à la demande de main-d'œuvre

Le chef du Parti québécois, Paul St-Pierre Plamondon, a déclaré que Legault essayait de faire diversion en faisant des commentaires incendiaires sur l’immigration, qualifiant ces remarques d' »irresponsables. »

Le co-porte-parole de Québec solidaire, Gabriel Nadeau-Dubois, a été abasourdi par les commentaires.

« Accueillir des gens au Québec, est-ce que ça nous mène à la mort de la nation québécoise ? ». a demandé Nadeau-Dubois. Il a déclaré que Boulet ne faisait que suivre l’exemple de Legault.

« Quand le premier ministre passe une campagne électorale à dénigrer les immigrants, faut-il s’étonner qu’un de ses ministres s’engage dans la voie ouverte par le premier ministre ? ».

Ce reportage de la EssonneInfo a été publié pour la première fois le 28 septembre 2022.

– Avec les dossiers de Pierre Saint-Arnaud, Stéphane Rolland, Caroline Plante et Frédéric Lacroix-Couture.

A propos de Fleury 3604 Articles
Auteure sur EssonneInfo

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*