Il fête cette année ses 80 ans. Le studio Martinet, sans conteste l’une des boutiques phare du centre-ville de Juvisy, entretient la passion pour la photographie de la famille Martinet depuis trois générations. Aujourd’hui, Christian et sa famille font en sorte de conserver un état d’esprit artisanal, pour un art soumis à de constantes évolutions. Rencontre.

Photo

« A Paris, à Juvisy, et même sur la plage : mon grand-père a immortalisé beaucoup de gens, raconte Christian Martinet. Il y a des personnes âgées qui viennent à ma rencontre et m’expliquent qu’elles ont été photographiées par mon grand-père quand elles étaient toutes petites ! » Dans le jardin du studio photo de la rue Victor-Hugo, baigné ce matin-là de la douce lumière d’un soleil de printemps, le photographe se fait historien. Le grand-père dont il est question, c’est Victor Martinet, le fondateur du studio qui porte le même nom. C’était en 1935. Alors ouvrier opérateur dans des studios à Paris, et ancien photographe aérien pendant la guerre 14–18, Victor Martinet achète la petite boutique de la rue Victor-Hugo à un particulier, et décide de s’installer à proximité de cette petite ville de banlieue pour échapper à la vie parisienne qu’il connaissait jusqu’alors… avenue Victor-Hugo, dans le XVIe arrondissement. « En 1935, Juvisy n’avait rien à voir avec maintenant, avec sa gare et sa foule, précise Christian. C’était encore un peu la campagne ! Et ici, contrairement aux Parisiens qui laissaient souvent des ardoises, les gens payaient leurs factures… »

 
Des juvisiens de tous âges passent ainsi devant l’objectif de Victor Martinet. Mais aussi des habitants des alentours, des célébrités parisiennes. « Il avait installé son atelier sous la verrière, de façon à travailler avec de la lumière naturelle. C’était le même type d’atelier que les peintres ou les sculpteurs, explique Christian. Des grands rideaux, une lumière modulée. Il faisait aussi de nombreuses photos à l’extérieur, sur la plage par exemple. Il se rendait sur les plages avec son matériel et, armé d’une cloche, proposait aux groupes de les immortaliser. »

 
En 1960, c’est au tour d’Hubert Martinet, le fils de Victor, de reprendre l’affaire. « C’est une époque qui, pour la photographie, connaît de nombreux bouleversements, poursuit Christian. La couleur se démocratise et est accessible aux amateurs. C’est aussi la naissance des grands laboratoires industriels, comme celui de Kodak. » Hubert Martinet poursuit le travail de son propre père en proposant photos d’identité, événementielles, mais aussi de nombreux portraits avec en image de fond des projections lumineuses.

« C’est un métier où il va rester très peu de gens. Il faut batailler tous les jours »



Christian Martinet, actuel gérant de la boutique avec sa femme Laurence, officie là depuis 1987. Si le poursuit le travail de ses prédécesseurs avec la même passion, il le précise : « il a bien fallu s’adapter. L’ère du numérique a tout changé. On travaille encore beaucoup le portrait, car c’est une spécialité de la famille. Mais on fait cohabiter deux mondes : le numérique et l’argentique, dont nous avons fait une spécialité, car c’est une technique qui met en valeur tous les détails. On est très peu à savoir le faire ! Il faut être un peu chimiste… Et l’image est magnifiée. »

 
Réaliste, le photographe ne sait pas encore ce qu’il adviendra de son studio lorsqu’il n’aura plus l’âge de s’en occuper. « De plus en plus d’amateurs se déclarent photographes, et de moins en moins de personnes font développer leurs photos. C’est un métier où il va rester très peu de gens. Il faut batailler tous les jours », conclut-il. En attendant, les Martinet ont encore du travail et l’heure n’est pas à la nostalgie. Même si le studio de Juvisy fourmille d’archives et de photographies, presque un siècle de moments immortalisés dans les tiroirs de la famille. Parmi elles, prises entre 1935 et 2015, près de 100 000 photos d’identité.

Studio Martinet
30 Rue Victor Hugo, à Juvisy-sur-Orge
studio.martinet@wanadoo.fr

Ouverture du mardi au samedi : 9h30–12h30 / 15h-19h
Tél. 01 69 21 76 16