Le duo UMP formé par Christine Rodier et Pascal Picard vient de remporter le second tour de ces élections départementales sur le canton d’Athis-Mons avec 52,07% des suffrages contre 47,93% pour leurs opposants de l’Union de Gauche Sylvie Clerc et Patrice Sac.

C’est officiel, l’Essonne passe à droite ce dimanche 29 mars après 17 ans de gestion socialiste. À la salle Curie d’Athis-Mons, la double victoire, sur le canton comme sur l’Essonne, a un goût d’inattendu pour les candidats UMP Christine Rodier et Pascal Picard. Alors que leurs adversaires Sylvie Clerc et Patrice Sac menaient d’une courte tête le premier tour des élections départementales (33,58% contre 32,85%), c’est finalement la maire d’Athis-Mons et le conseiller municipal de Paray-Vieille-Poste qui l’emportent ce 29 mars (52,07%  contre 47,93%).

L’ambiance est tendue en cette seconde soirée électorale au bureau n°10 de la ville d’Athis-Mons, où tous les résultats du canton vont être centralisés. L’enjeu est de taille : le canton d’Athis-Mons fait partie des cantons clés de ce second scrutin puisqu’il pourrait bien faire pencher la balance en faveur de la droite au Conseil général. Alors que le dépouillement du bureau n°10 vient de s’achever, une toute première tendance se dessine, confirmant celle du premier tour. Le binôme de gauche composé de la communiste Sylvie Clerc et du conseiller général sortant Patrice Sac (PS) semble détenir une avance confortable. Sur 251 votants et 233 votes exprimés, l’Union de la gauche compte 149 voix contre 84 pour le duo UMP formé par Christine Rodier et Pascal Picard. Assise dans un coin de la salle, une employée du Conseil général guette l’avancée des résultats. La jeune femme est inquiète. Au premier tour, la gauche n’avait que 100 voix d’avance sur la droite. « Il ne faut pas que la droite passe. La première chose qu’elle fera, c’est diminuer les subventions des associations comme c’est le cas ici à Athis-Mons. Les subventions ont diminué de 30% et le salaire des élus a augmenté de 15% « .

À 21h30, les choses s’accélèrent. La rumeur court dans la salle Curie que l’Essonne serait passée à droite. C’est l’effervescence du côté des bureaux où sont centralisés les résultats. Les coups de téléphone ne cessent de retentir et on note à un rythme effréné les résultats des autres bureaux des villes d’Athis-Mons, Juvisy-sur-Orge et Paray-Vieille-Poste. Antoine Guiseppone, 1er adjoint de Christine Rodier à la mairie d’Athis-Mons, bouillonne : « On devrait l’emporter, mais dans un mouchoir de poche », lâche-t-il. Autour de lui, on commence à se réjouir timidement. « Entre 150 et 200 voix d’avance pour Rodier ! »,  » À Juvisy on a fait un carton ! », lance-t-on. Une foule s’amasse devant les barrières qui séparent l’assistance du bureau de centralisation composé d’une dizaine de personnes réparties sur quelques tables. On s’impatiente : « Alors les résultats ? », « La droite fait quel score à Athis-Mons ? Et à Juvisy ? ». On demande alors le silence pour tenter d’entendre au téléphone les derniers résultats du canton. Puis enfin, un sourire se dessine sur les lèvres d’Antoine Guiseppone. « On a gagné ! », s’exclame-t-il. Les applaudissements surviennent. Tous n’attendent plus qu’une chose, la venue des vainqueurs, Christine Rodier et Pascal Picard.

Christine Rodier passe enfin le pas de la porte de la salle Curie à 22h. Une horde de supporters se précipitent alors à sa rencontre. Elle est bouleversée, fébrile et peine à réaliser : « Je n’y crois pas, on a réussi », dit-elle, émue aux larmes. Mais ce soir, Christine Rodier a deux victoires à fêter, celle de son binôme sur celui de la gauche sur le canton d’Athis-Mons et la nouvelle majorité de la droite d’ores et déjà assurée au Conseil général. « C’est une victoire historique. Je suis heureuse que le Conseil général passe à droite. Nous allons pouvoir travailler plus sereinement en mairie avec le CG à nos côtés », déclare Christine Rodier. Et tandis que la majorité vient d’être acquise par la droite au Conseil général, reste encore à savoir quel leader sera prochainement choisi pour succéder à Jérôme Guedj.

Pour connaître en détail les résultats du canton d’Athis-Mons, rendez-vous ici.