L’écologie s’est invitée dans la campagne des départementales, grâce à l’action à la fois de la fédération Essonne nature environnement et du collectif « Non au gaz de schiste ». Les deux organismes ont récemment interpellé l’ensemble des candidats sur la protection de la nature et du cadre de vie dans un souci de respect global de l’environnement.

Ainsi, en février et mars 2015, un « Pacte départemental pour l’Essonne » a été soumis à la signature des 93 binômes de candidats se présentant aux suffrages des Essonniennes et des Essonniens des 21 cantons du département, lors du premier tour des élections départementales.
Le pacte départemental comporte notamment les points suivants : la biodiversité, de la concertation, des déchets, de l’eau et de l’assainissement, de l’éducation à l’environnement, de l’énergie, des intercommunalités, de la santé et de l’environnement, des transports, de l’urbanisme, de la voirie, des parcs et des jardins publics. Pour sa part, la fédération sera attentive à la gouvernance effective qui sera mise en œuvre par les binômes de candidats élus.

La fédération a enregistré 50 réponses sur les 93 binômes interpellés. Certaines brèves, d’autres détaillées, elles sont téléchargeables sur le site Internet www.ene91.fr.

De son côté, le collectif « Non au gaz de schiste » a également interpellé les candidats aux départementales sur l’exploration et l’exploitation du gaz et huile (pétrole) de schiste en Essonne. Après avoir reçu des réponses de la plupart des partis, l’organisme dans un communiqué pointe du doigt l’absence de réponses d’un certain nombre de candidats PS, parlant de « mépris » pour ce sujet. En réaction, le collectif pense « sérieusement a monter une (des) liste(s) aux régionales de décembre prochain », ayant à coeur de dénoncer cette industrie toujours très contestée en France et dans le département. L’intégralité des réponses des autres candidats est en ligne.

http://essonnesansgazdeschiste.blogspot.fr