L’ouragan Fiona provoque des dégâts et des débris aux Îles-de-la-Madeleine et dans l’est du Québec

MONTRÉAL – Fiona s’est manifesté comme prévu dans l’est du Québec, la tempête post-tropicale ayant provoqué des inondations, des dommages et des débris aux Îles-de-la-Madeleine et en Gaspésie samedi.

Le premier ministre François Legault a déclaré lors d’un point de presse à Québec que, jusqu’à présent, aucun décès ou blessure n’a été signalé en raison de la dangereuse tempête qui a causé des dommages considérables au Canada atlantique.

Les Îles-de-la-Madeleine ont été la partie la plus durement touchée du Québec, où l’état d’urgence a été déclaré vendredi soir et restera en place. Les routes restent fermées sur l’île, des arbres ont été déracinés et des poteaux hydroélectriques ont été abattus.

Les vents violents et l’onde de tempête de samedi matin ont causé une grande partie de la destruction, les ruptures du réseau d’Hydro-Québec ayant entraîné des pannes de courant et des dommages aux bâtiments situés près de la côte. Les Îles-de-la-Madeleine connaîtront également une certaine érosion côtière en raison des vagues, selon Environnement Canada.

« Il y a beaucoup d’obstacles sur le chemin, il y a des arbres, il y a des pierres, il y a des débris qui se sont envolés », a déclaré samedi le maire adjoint Richard Leblanc. « Il y a des débordements, des inondations (…) on vous demande d’éviter tout déplacement ».

Les responsables locaux ont également demandé aux habitants de limiter leur consommation d’eau potable en raison des problèmes d’électricité sur l’île, par mesure de précaution, a indiqué M. Leblanc.

Les responsables municipaux auront une meilleure idée des dégâts lorsqu’ils visiteront la région dimanche, a déclaré M. Leblanc. Il a indiqué que vingt-deux personnes avaient été forcées de quitter leur domicile, tandis que six autres avaient trouvé refuge chez d’autres personnes.

Lire aussi:  Anderson inscrit le but de la victoire, Caufield marque deux fois et les Canadiens battent les Maple Leafs 4-3

M. Legault a déclaré que la province offrirait une aide financière aux personnes qui ont subi des pertes matérielles, mais que l’important maintenant est que les gens soient en sécurité.

« Je veux quand même rassurer les Québécois qui vivent là-bas : on va s’assurer d’avoir un programme pour combler la différence, pour tout ce qui n’est pas assurable par les assurances régulières », a dit M. Legault.

M. Legault était accompagné de la ministre de la Sécurité publique, Geneviève Guilbault, qui pourrait se rendre sur l’île dimanche si les conditions le permettent. M. Legault, qui devait se rendre sur l’île lundi dans le cadre de la campagne électorale québécoise, pourrait également s’y rendre comme prévu si cela est possible.

L’un des deux câbles de télécommunications sous-marins reliant les Îles-de-la-Madeleine au continent – baptisé COGIM 1 – a également été endommagé samedi par la tempête.

« Selon notre télémétrie, c’est à 14 kilomètres de la côte qu’il semble y avoir une rupture », a déclaré Nicholas Payant, vice-président, connectivité et fiabilité, chez Bell.

M. Payant a déclaré que le service se poursuit et que le deuxième câble a pris le relais. Des générateurs ont été déployés là où il y a eu une perte de courant pour assurer le service téléphonique et cellulaire.

Les câbles sont gérés par le Réseau intégré de communications électroniques des Îles-de-la-Madeleine, un organisme sans but lucratif, et mesurent 225 kilomètres de long, reliant les îles à Gaspé. Dans l’éventualité où le deuxième câble serait endommagé, une liaison par micro-ondes avec le Cap-Breton prendrait le relais, a précisé M. Payant.

Ce lien de communication par micro-ondes a été mis en place par Bell et le gouvernement du Québec l’an dernier.

Lire aussi:  Pour le premier ministre du Québec, François Legault, une victoire électorale massive a peut-être été la partie la plus facile...

En 2018, l’île a été complètement coupée du monde extérieur après que des vents violents et une mer agitée ont mis hors service les deux câbles de fibre optique qui relient les services de télécommunications des îles au continent.

Plus tôt samedi, environ 7 500 personnes étaient privées d’électricité aux Îles-de-la-Madeleine et à Gaspé, un nombre qui était tombé à 4 100 plus tard dans la journée, mais qui, selon les responsables des services publics, était en constante évolution.

Selon le dernier bulletin d’Environnement Canada, le système devrait se diriger vers le nord au cours de la nuit pour atteindre la Basse-Côte-Nord de la province.

Ce reportage de La EssonneInfo a été publié pour la première fois le 24 septembre 2022.

A propos de Fleury 3737 Articles
Auteure sur EssonneInfo

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*