POLITIQUE > Serge Dassault ne conduira pas de liste lors de la prochaine élection municipale partielle à Corbeil-Essonnes. Il sera cependant en 43e position sur la liste conduite par Jean-Pierre Bechter. A deux mois du scrutin, le combat semble se préciser, et les protagonnistes déclarés sont désormais dans l’arêne.

Suite à la décision du Conseil d’Etat de confirmer la décision du Tribunal Administratif de Versailles, visant à annuler la municipale partielle de 2009 à Corbeil-Essonnes, Serge Dassault, Sénateur (UMP) de l’Essonne, a fait part dans un communiqué, de sa décision « de ne pas conduire la liste lors des prochaines élections municipales partielles ». Une décision qui vient contredire ses dernières annonces.

L’industriel, patron de presse et parlementaire, âgé de 85 ans, a décidé de céder sa place de tête de liste à l’actuel Maire (UMP) de la ville. M. Dassault a précisé qu’il apportera « totalement » sont soutien à Jean-Pierre Bechter en « occupant la dernière place » de la liste et en prenant le poste honorifique de président de son comité de soutien.

La gauche en ordre de bataille

Pour le moment, M. Bechter a un concurrent déclaré, en la personne de Bruno Piriou, à la tête d’une liste unique de la gauche menée par le Conseiller général (PCF) et Vice-Président du département. Ce week-end, les colistiers de M. Piriou étaient présents sur les marchés de la ville, alors que se tenait, mercredi dernier, une première réunion des forces de gauche.

  • Carlos Da-Silva (PS) et Bruno Piriou (PCF), Conseillers généraux de Corbeil-Essonnes