Élection au Québec : Fiona abandonne brièvement les campagnes électorales au Québec

MONTRÉAL – La tempête post-tropicale Fiona a semé le désordre dans les campagnes électorales samedi, alors que certains partis ont annulé des événements prévus et que le chef de la Coalition Avenir Québec, François Legault, a brièvement suspendu sa campagne pour gérer la réponse au puissant coup de vent qui a frappé le Canada atlantique et certaines parties du Québec.

M. Legault, le premier ministre sortant, a repris sa campagne de réélection samedi après-midi après avoir rencontré des responsables de la sécurité publique à Québec et tenu une séance d’information avec les journalistes.

La campagne de la CAQ a repris avec une rencontre prévue avec le maire de Québec, Bruno Marchand. Toutefois, un important rassemblement partisan prévu samedi soir à Terrebonne, au nord de Montréal, a été reporté, a indiqué M. Legault.

Au Québec, Fiona a frappé les Îles-de-la-Madeleine, la Gaspésie et la Basse-Côte-Nord de la province, le gros de l’impact étant attendu de samedi à dimanche matin. Tous les chefs de parti ont exprimé leurs vœux de bonheur aux Québécois pris dans la tempête, qui a également bouleversé certains de leurs horaires.

Le co-porte-parole de Québec solidaire, Gabriel Nadeau-Dubois, a annulé une conférence de presse à Montréal, mais rencontrera les partisans du parti à Rimouski, au Québec, plus tard dans la journée.

La chef libérale Dominique Anglade a déclaré qu’elle suivait de près la situation dans les régions touchées, mais qu’elle poursuivait sa campagne dans l’ouest du Québec comme prévu dans la région de l’Outaouais.

Autrefois un bastion libéral, la CAQ a remporté trois des cinq circonscriptions de la région lors des élections de 2018 et les libéraux risquent de perdre les deux qu’ils détiennent, selon le site Web d’agrégation de sondages qc125.com.

Lire aussi:  Nous avons vu ce qui s'est passé en Ontario : Les Québécois sont invités à voter aux élections provinciales

Anglade a tenu un rassemblement dans la région vendredi et a fait de nouveau campagne samedi avant de rentrer à Montréal en fin de journée.

 » L’Outaouais a été négligé au cours des quatre dernières années, les résultats sanitaires et économiques le démontrent « , a déclaré Mme Anglade.

À un peu plus d’une semaine du jour du vote, le 3 octobre, les cinq chefs de parti doivent participer en direct à l’émission  » Tout le monde en parle « , dimanche soir, un talk-show populaire diffusé à une heure de grande écoute sur Radio-Canada.

Le chef du Parti Québécois, Paul St-Pierre Plamondon, a également suspendu sa propre campagne vendredi en raison des symptômes de la grippe. Il a été testé négatif à trois reprises pour le COVID-19 en utilisant des tests rapides, mais a déclaré samedi qu’il ne reviendrait sur le terrain qu’après confirmation par un test PCR.

« Par précaution, nous allons attendre le retour du PCR avant de reprendre officiellement la campagne », a-t-il déclaré aux journalistes lors d’une mêlée de presse à Longueuil, au Québec. « Comme vous pouvez le constater, je vais mieux ».

Le chef du Parti conservateur du Québec, Éric Duhaime, a fait campagne dans la circonscription de Chauveau, dans la région de Québec, où il cherche à obtenir un siège à l’Assemblée législative.

Il a appelé les partisans conservateurs à voter en grand nombre pour s’assurer que le parti élit des membres – particulièrement dans la circonscription où il se présente – alors que deux jours de vote anticipé commencent dimanche.

Ce reportage de La EssonneInfo a été publié pour la première fois le 24 septembre 2022.

Lire aussi:  Le CN rehausse ses perspectives et annonce une hausse de ses revenus grâce à l'augmentation des volumes et des tarifs
A propos de Fleury 3731 Articles
Auteure sur EssonneInfo

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*