Avant le premier tour des élections départementales fixé au 22 mars, Essonne Info vous propose de découvrir les 21 cantons plus dans le détail. Aujourd’hui, zoom sur les forces en présence sur le canton d’Athis-Mons.

01

Cinq binômes se disputent les suffrages du nouveau canton d’Athis-Mons. Disposant d’élus sortants de gauche, Patrice Sac à Athis-Mons et Etienne Chaufour à Juvisy, le nouveau canton après découpage pourrait tomber dans l’escarcelle de la droite, suite au gain des municipalités par l’UMP en mars 2014. C’est donc Christine Rodier, nouvelle maire d’Athis-Mons qui brigue le poste de conseillère départementale, dans un binôme composé avec l’élu de Paray Pascal Picard. Soutenus par l’UMP et l’UDI, ce binôme devra cependant composer avec une autre candidature à droite. Le parti Debout la France, comme dans un cinq autres cantons, y a investi Lisa Haddad et Laurent Jacobelli. Ce dernier est secrétaire national du parti de Nicolas Dupont-Aignan.

A gauche, le conseiller général sortant Patrice Sac (PS) se représente en duo avec l’élue de Juvisy (PCF) Sylvie Clerc. Ce binôme porte les couleurs de la majorité départementale. A sa gauche, une autre élue de Juvisy, Mounia Benaili, qui conduit une liste soutenue par le Parti de Gauche avec Jean-Christophe Ton-That.

Enfin, les électeurs auront parmi les bulletins de vote celui du Front National. Une paire de jeunes candidats (20 et 21 ans) se présente sous les couleurs du parti de Marine Le Pen. Il s’agit de Jimmy Mingot, candidat l’an passé aux municipales d’Athis-Mons, et de la responsable des jeunes frontistes en Essonne Flavia Mangano. Parmi les thématiques locales abordées par les candidats, l’avenir et l’aménagement du pôle d’Orly figure en bonne place, à côté des sujets liés à l’avenir du département.