Alors qu’il accueillait la patronne des Verts Emmanuelle Cosse sur le marché de Draveil dimanche, Jean-Marc Pasquet affirme avoir subi des intimidations.

Que s’est-il passé en marge de la visite d’Emmanuelle Cosse à Draveil dimanche, au marché puis à la bibliothèque municipale de la commune? Le candidat EELV-PS Jean-Marc Pasquet affirme que le groupe d’une quarantaine de personnes a subi des agressions verbales et des menaces de la part d’un individu : « au cours de cette réunion publique, un homme d’une trentaine d’années a fait irruption et s’est montré très menaçant au point d’agresser verbalement plusieurs personnes présentes dont notamment le cameraman qui filmait la manifestation, le menaçant et l’injuriant ».

« Les réunions publiques organisées sur le territoire de commune doivent pouvoir se dérouler dans des conditions de sécurité satisfaisantes » ajoute-t-il. Le conseiller municipal écologiste affirme vouloir porter plainte, et propose à Georges Tron de s’associer à la démarche, en tant que maire de la commune. Une proposition que ne semble pas vouloir accepter le maire de la commune et candidat UMP : « Pasquet a voulu faire de la provocation, si il a un problème avec quelqu’un, c’est son problème ». Ce dernier indique ne vouloir « ni de près ni de loin » avoir affaire à cette histoire.