Le 30 janvier dernier, une nouvelle application gratuite dédiée aux jeunes humoristes a fait son entrée en catimini sur l’AppStore et GooglePlay. Essonne Info a rencontré son créateur, un jeune Essonnien tout juste âgé de 20 ans, Adam Attafi.

Komedy

« A cœur vaillant, rien d’impossible ». Il aura fallu trois mois à Adam Attafi, étudiant en deuxième année en informatique à la Faculté d’Evry, pour expérimenter ce proverbe avec la création de l’application « Komedy ». L’objectif ? Promouvoir de jeunes humoristes de l’Essonne et de la France entière comme Notorious Family, Yotis ou encore Laris Engone.

A 20 ans, le Draveillois Adam Affati a de la suite dans les idées. Dans l’optique de faire ses études en alternance l’année prochaine et donc de démarcher des patrons d’entreprises, le jeune Essonnien s’est mis en quête d’un projet à présenter en vue d’un futur entretien. Début novembre, il décide alors de consacrer tout son temps libre à la conception de sa toute première application, « Komedy ». Disponible en téléchargement sur les plateformes iOS et Android depuis le 30 janvier, la création d’Adam a d’ores et déjà séduit plusieurs centaines d’utilisateurs.

« Dans le milieu de l’humour, soit tu as de la chance, soit tu as de l’argent »

« Je connaissais pas mal de personnes dans le milieu humoristique. Les Notorious Family, à Evry, ou encore Amin Djezzaz », explique Adam avant de poursuivre, « or, ces gens-là ont du talent, mais il n’existe pas réellement de plateformes pour booster leur visibilité. Dans le milieu, soit tu as de la chance, soit tu as de l’argent ». Le jeune homme fait alors de « Komedy » son cheval de bataille pour offrir une alternative à tous ces jeunes talents. Le concept est simple : se servir de la visibilité de certains humoristes très connus comme Norman ou encore Hugo Tout seul pour en faire profiter d’autres moins connus du grand public. Les données de la page Facebook de chaque humoriste présent dans la liste proposée par l’application sont alors compilées et accessibles simplement en un clic. « On peut ainsi connaître toute l’actualité d’un humoriste et se tenir au courant de ses dernières publications, notamment de ses dernières vidéos ou de ses derniers Vines », détaille Adam.

Mais ce n’est pas seulement ce que propose l’application. « J’ai mis en place un système simple qui permet également de les faire connaître : 1 clique, tu regardes la vidéo, 2 cliques, tu « aimes » la vidéo sur Facebook, et enfin si tu restes appuyé, tu partages instantanément la publication en question de l’humoriste et tu contribues ainsi à sa promotion », explique Adam avant de rappeler qu’il est tout à fait possible d’utiliser l’application sans être connecté à Facebook, comme le demandent aujourd’hui beaucoup d’applications sur le marché. Pour son créateur, « Komedy » est un bon remède contre la morosité : « Ça fait passer le temps, et ça fait du bien de rire un peu. Et si par la même occasion, ça permet également à l’utilisateur de découvrir de jeunes talents du rire, c’est d’autant plus intéressant ». Toutefois, le remède n’a pas été une mince affaire…

« Lancer une application c’est un vrai parcours du combattant quand on est seul »

Monter un projet de A à Z n’est pas chose aisée, surtout en terme d’énergie et de moyens financiers. Adam l’a appris à ces dépens. « J’ai passé tout mon temps libre dessus. Et une fois mise au point,  il faut encore payer la licence pour l’utiliser sur ios et android, acheter un iphone afin de tester au fur et à mesure l’avancée et le fonctionnement de l’application, payer un nom de domaine pour le site dédié à l’application… », précise le jeune étudiant en informatique. Près de 1400 euros auront été nécessaire pour achever la mise au point et le lancement du projet. « Je me suis rendu compte que lancer une application, ça n’avait rien de simple, c’est un vrai parcours du combattant lorsqu’on est seul sur le projet ».

Mais heureusement, Adam a pu compter sur ses proches pour récolter quelques avis et conseils pour améliorer son application. « Je m’appuie beaucoup sur eux ainsi que sur les retours que j’ai », ajoute le jeune homme. « On m’a suggéré par exemple de pouvoir mettre en favori des humoristes et de recevoir une notification dès la publication d’une nouvelle actu, ou encore la mise en place d’une fonction de recherche ». Des améliorations sont donc prévues dans les semaines à venir. Mais même si Adam a d’autres projets en tête pour la suite, il s’est d’ores et déjà fixé un objectif : « Je serai satisfait du travail accompli quand j’aurais atteint les 10 000 téléchargements ! ».

« Komedy », en téléchargement gratuit sur iOS et Android.