Engagé sur l’Étoile de Bessèges, Tony Gallopin a décroché une victoire d’étape et terminé le classement à la deuxième place. Un début de saison prometteur pour le coureur essonnien.

Les courses européennes viennent à peine de reprendre qu’il est déjà à son avantage. « Il », c’est Tony Gallopin, le coureur d’Angerville. Présent sur l’Étoile de Bessèges qui se courait la semaine passée, Tony Gallopin a fait parler ses qualités de puncheur pour s’imposer en haut du mur de Laudun réputé pour ses hauts pourcentages. Une première victoire pour l’Essonnien qui n’avait plus levé les bras depuis la onzième étape du Tour de France qui menait les concurrents à Oyonnax.

Outre cette victoire, le coureur de l’équipe belge Lotto-Soudal a obtenu une place sur le podium de l’épreuve. Après avoir décroché la deuxième place du contre-la-montre individuel ce dimanche 8 février, l’Essonnien termine également deuxième du classement général de l’épreuve disputée dans le sud de la France. Il échoue finalement à neuf petites secondes du vainqueur du classement général, le Luxembourgeois Bob Jungels.

Bref, c’est une très bonne semaine pour Tony Gallopin. Avec une victoire, une deuxième place sur le chrono et une autre au général, le coureur français fait le plein de confiance. C’est donc un avantage non négligeable pour le puncheur de 26 ans qui aura à cœur de jouer les premiers rôles sur les classiques ardennaises du mois d’avril. D’ici là, le récent sixième des derniers championnats du monde, tentera de parfaire sa forme sur les routes du célèbre Paris-Nice puis sur la classique Milan-San Remo.