Le président de Debout la France intronise ce mercredi ses candidats pour le canton de Draveil. En donnant son investiture à Philippe Olivier, le controversé opposant à Georges Tron, Nicolas Dupont-Aignan risque de se mettre à dos une partie de la droite essonnienne.

Lors des voeux du maire de Montgeron, Nicolas Dupont-Aignan avait laissé entendre qu’il avait « un bon candidat sur le canton de Draveil, capable de jouer un rôle lors des élections ». Le doute a été levé quant au binôme qui représentera les couleurs du parti du député-maire de Yerres Debout la France (DLF). Il s’agit de l’ancienne euro-députée villieriste Anne-Christine Poisson, un temps annoncée sur Corbeil-Essonnes, et du conseiller municipal d’opposition de Draveil Philippe Olivier. Ancien conseiller régional FN et à la tête de la liste « 100% Draveil » aux dernières municipales (12,85%), ce dernier repart au combat contre Georges Tron. Cette fois dans le scrutin départemental.

C’est pour Georges Tron une « clarification » de la part de NDA : « il a quitté les rives des partis républicains pour blanchir le beau-frère de Marine Le Pen » commente-t-il. Le maire de Draveil ne goûte pas vraiment le soutien du maire de Yerres à son opposant local, et promet en retour que les candidats UMP ne se désisteront pas face à ceux de DLF.