Le maire de Linas, conseiller général jusqu’en 2011, brigue à nouveau un mandat départemental. Il se lance en campagne en dévoilant une surprenante vidéo-biographie.

C’est en partie parcequ’avec le redécoupage des cantons, il souhaite se faire connaître plus largement sur le territoire. Maire de Linas depuis 1995 et conseiller général de Montlhéry de 1998 à 2011, François Pelletant espère retrouver son siège lors des élections départementales de mars prochain. Pour se présenter aux électeurs, il met en ligne un petit film biographique, censé expliquer son goût pour la politique, à travers ses expériences. La petite vidéo amateure commence ainsi avec le maire de Linas filmé lors d’un saut à l’élastique (voir la vidéo) : « je considère que pour faire de la politique, il ne faut pas avoir froid aux yeux ».

Membre de l’UDI, François Pelletant revendique le soutien de la « commission nationale d’investiture » du parti de centre-droit, même si il explique s’être toujours présenté aux élections « en dehors des partis ». Mais dans l’Essonne, son mouvement a choisi de faire alliance avec l’UMP (lire notre article), et de réserver le canton au duo Claude Pons et Sandrine Gelot-Rateau, maires de Montlhéry et Longjumeau. « Je ne souhaite plus attendre le résultat des discussions laborieuses entre UDI et UMP » justifie-t-il pour présenter sa candidature, même si indique-t-il, « on continue à discuter ».

Selon lui, les tractations sont du fait de Nathalie Kosciusko-Morizet, toujours députée de la circonscription qui « tire les ficelles ». Souhaitant travailler sur la « proximité », il promet qu’il suivra certains dossiers comme la N20, le logement et l’emploi sur le territoire. Concernant le ticket à former, il n’exclue pas de se présenter en compagnie de la maire de Ballainvilliers : « si l’UMP s’entête à vouloir présenter Claude Pons, on pourrait y aller avec Brigitte Puech ».