Lundi 12 janvier, le Préfet de l’Essonne, Bernard Schmeltz, s’est rendu au centre commercial de l’Agora à Evry afin de passer en revue le dispositif de sécurité mis en place dans le cadre du plan Vigipirate reconduit jusqu’au mercredi 14 janvier.

01

Chaque jour dans l’Essonne, 595 policiers et 110 CRS sont mobilisés, dans le cadre du rehaussement du plan Vigipirate à son niveau d’alerte maximal, notamment dans les zones sensibles comme les gares, les centres commerciaux, ou encore les écoles. « Nous sommes aujourd’hui complètement mobilisés », affirme le Préfet de l’Essonne. Et le centre commercial Evry 2 en est l’illustration parfaite. Suite à l’attentat survenu le 7 janvier dernier dans les locaux du journal Charlie Hebdo, le dispositif de sécurité au sein du centre a presque doublé comme l’explique le directeur adjoint du centre d’Evry 2, Patrick Nolier : « Au quotidien, nous avons en moyenne 15 agents de sécurité. Depuis le rehaussement du plan Vigipirate, nous en avons 12 de plus ».

Mais avoir plus de moyens ne suffit pas. « On a également sensibilisé l’ensemble de nos personnels ainsi que nos visiteurs », indique Patrick Nolier. Le centre commercial a par ailleurs instauré une fouille des sacs systématique à l’entrée de certains magasins comme Carrefour. « Nous n’avons eu aucun retour négatif, aucune personne récalcitrante, tout le monde joue le jeu à l’ouverture des sacs », assure le directeur adjoint d’Evry 2. « Il faut que tout le monde y mette du sien », lance Bernard Schmeltz. Aux yeux du Préfet de l’Essonne, trois mots importants doivent résonner aujourd’hui dans toutes les têtes après les tragiques évènements de la semaine passée : « Solidarité, lucidité et mobilisation ».