Élections Québec se lance sur TikTok, espérant que sa campagne originale inspirera la participation.

MONTRÉAL – Élections Québec change le scénario habituel de sa campagne publicitaire dans l’espoir qu’un message original incitera plus d’électeurs à se rendre aux urnes le mois prochain.

L’organisateur des élections de la province monte sa propre campagne – une campagne qui vise à « inverser la tendance » à une faible participation électorale en adoptant une approche humoristique, voire absurde, pour ses publicités et en allant au-delà de la télévision et de la radio traditionnelles pour s’étendre à des espaces comme TikTok.

La campagne, créée par l’agence québécoise de marketing et de communication Cossette, se fait remarquer par ses vidéos uniques sur la plateforme populaire qui montrent tout, de la poutine au sirop d’érable en passant par une rose à longue tige qui entre dans l’urne en étant la star de la vidéo.

« Il s’agit donc de mettre chaque jour tout sauf un bulletin de vote dans l’urne… jusqu’au 3 octobre, date à laquelle le bulletin de vote fera enfin son chemin dans l’image », a déclaré la porte-parole d’Élections Québec, Julie St-Arnaud Drolet.

Le taux de participation aux dernières élections provinciales du Québec, en 2018, s’est établi à 66,45 %, soit une baisse de près de cinq pour cent par rapport au taux de participation de 2014, qui était de 71,44 %. En 2018, le taux de participation des personnes âgées de 35 ans et moins était de 53,41 pour cent, soit 16 pour cent de moins que les plus de 35 ans.

« Depuis plusieurs décennies, nous avons observé que les jeunes générations d’électeurs votent moins que les générations qui les ont précédées au même âge, nous avons donc ciblé spécifiquement le groupe des 18 à 44 ans pour notre campagne », a déclaré St-Arnaud Drolet.

Lire aussi:  Les chefs de parti du Québec se répartissent dans toute la province à l'occasion de la fête du Travail

L’organisme indépendant qui supervise les élections a déclaré que les responsables ont essayé d’axer la campagne sur les raisons identifiées par les gens pour expliquer pourquoi ils ne votent pas, à savoir un manque d’intérêt pour la politique.

« Un grand discours sur l’importance de la démocratie serait probablement moins efficace pour atteindre les non-votants », a déclaré St-Arnaud Drolet, c’est pourquoi ils essaient quelque chose de différent pour les encourager à voter.

Les vidéos ont recueilli plus de 500 000 vues depuis le début de la campagne. Ce n’est pas une mince affaire pour une organisation qui est surtout dans l’œil du public au moment des élections et qui n’était pas présente auparavant sur la plateforme, a déclaré Richard Rochette-Villeneuve, directeur de la création chez Cossette.

L’organisation a ouvert son compte TikTok le 30 août, soit le premier jour de la campagne.

Elle a publié trois vidéos pour commencer, inspirées des tendances sur TikTok et utilisant des chansons populaires sur la plateforme. L’une d’entre elles reprend le mème populaire Corn Kid, qui montre une personne poussant un épi de maïs dans l’urne avec les mots en français : « on aime le maïs, mais on l’aime encore plus quand les gens votent ». Il a été visionné plus de 115 000 fois.

La semaine dernière, une vidéo montrant une rose mise dans l’urne avec la mention « nous sommes en mode séduction pour vous faire voter le 3 octobre » a été vue 283 000 fois.

« Au début, nous étions inquiets, nous nous demandions si nous étions sur la bonne voie, mais cela nous a donné confiance pour continuer », a déclaré Rochette-Villeneuve. « L’idée derrière tout ça, c’est que normalement on met un bulletin de vote dans l’urne, mais cette fois-ci, on va mettre tout sauf le bulletin de vote jusqu’au 3 octobre ».

Lire aussi:  Élections au Québec : Legault affirme que la loi sur la langue est " équilibrée ", malgré les critiques des entreprises.

Bien que l’objectif soit toujours de se rapprocher le plus possible de la pleine participation, M. St-Arnaud Drolet a déclaré que « de façon plus réaliste, nous espérons à tout le moins que la participation électorale se maintiendra, car elle est en baisse d’une élection à l’autre depuis plusieurs années. »

Ce reportage de la EssonneInfo a été publié pour la première fois le 18 septembre 2022.

Note aux lecteurs : Ceci est un article corrigé. Une version précédente a mal orthographié le nom de Richard Rochette-Villeneuve dans le 13ème paragraphe.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*