Les joueurs du RCME devaient s’imposer et si possible réussir le bonus offensif, face à une formation de Dax directement concernée par la 2ème partie de classement de la Pro D2. Ils s’imposent au final 50 à 13.

RCME

Le match a débuté dans une ambiance printanière et sur une pelouse parfaite. Adrien Latorre ouvre le score à la 11ème minute, puis marque une seconde pénalité à la 14ème, pour mener 6–0. Des 50 mètres, Latorre breake Dax (9–0) à la 17ème minute. Dax réduit le score 9–3, avant que Massy, par l’incontournable Adrien Latorrene porte le score à 12–3 puis 12–6 à la 34è.

Cela devient dur pour les visiteurs, qui peu à peu perdent pied devant l’application des locaux. Trente mètres de groupé pénétrant massicois amènent les Essonniens dans les 22 adverses ; ça semble de plus en plus dur pour les Landais. Massy engrange une nouvelle pénalité (15–6) à la 35ème minute. Grégory Coudol marque ensuite un essai à la 39è, transformé par Adrien Latorre. Ce qui porte à 22–6 le score à la mi-temps. 1700 personnes assistent à un spectacle assez réjouissant.

La deuxième période est quasi à sens unique, tant les visiteurs sont dominés. Adrien Latorre marque un essai à la 54ème, transformé par le même : 29–6. Les trois-quarts massicois partent en plein-coeur , et provoquent une mêlée ; ça commence à sentir la bérézina pour Dax, qui joue à 14 depuis le carton jaune de son pilier droit. A la 66è, Christophe Dessassis marque un essai, celui du « bonus » pour Massy qui mène 36 à 6.

RCME

Dax n’en peut plus de défendre et commet de nombreuses fautes. Et ça va décidément trop vite, avec un nouvel essai (41–6) ce qui porte à 4 essais à 0, et un score de 43 à 6 après la transformation d’Adrien Latorre. Il n’y a plus qu’une seule équipe sur le terrain. Touche, mêlée, touche à nouveau, et à la 68ème minutes, le 5ème essais massicois, transformé entre les perches : 50 à 6.

Les Dacquois vont inscrire en fin de match l’essai de l’orgueil, à la 80ème, pour porter le score final à 50–13. Massy dédie ainsi sa victoire à son ancien 2ème ligne Nicky Smit, décédé la semaine d’avant. Il aura vraiment laissé à Massy une trace ineffaçable de qualités humaines, essentielles dans ce coin de banlieue sud.

Rendez-vous dans trois semaines, pour la réception de Montauban. Allez les Massicois, avec une très belle performance pour ce premier bonus offensif en Pro D2.