Après l’organisation d’une votation citoyenne qui s’est déroulée le week-end du 14 au 16 novembre, les habitants de l’agglomération Seine-Essonne qui se sont déplacées pour voter ont massivement rejeté la privatisation des équipements publics.

Cela fait déjà quelques semaines que ce sujet fait débat dans la commune de Corbeil-Essonnes. En effet, la communauté d’agglomération Seine-Essonne qui gère le Théâtre de Corbeil, le centre nautique Gabriel Menut ou encore le cinéma L’Arcel pourrait céder la gestion de ces équipements dans le cadre d’une délégation de service public (DSP). Opposé à cette privatisation, un collectif corbeil-essonnois a choisi d’organiser une votation citoyenne pour se prononcer « pour ou contre la privatisation » de ces équipements.

Les 14, 15 et 16 novembre, la tenue de 25 bureaux de vote à Corbeil-Essonnes, Soisy-sur-Seine, Etiolles, Saint-Germain-les-Corbeil, ou encore à Villabé aura permis la participation de quelques centaines de personnes à ce scrutin citoyen. Le résultat est sans appel. Sur 791 votants, 770 se sont prononcés contre la perspective de la mise en place d’une DSP. « A travers leur bulletin de vote, les habitants ont massivement affirmé qu’un théâtre, une piscine ou un cinéma sont utiles et constituent des services publics de proximité. Ils ne peuvent pas être considérés du seul point de vue de la gestion comptable », affirment les membres du collectif qui invitent les habitants à assister nombreux au prochain conseil communautaire qui se tiendra le jeudi 20 novembre à partir de 19h au 22 rue de Milly au Coudray-Montceau au cours duquel sera porté l’expression de ce vote.