Le département du Trésor américain sanctionne les adresses Bitcoin (BTC) liées à un ransomware

L’Office of Foreign Assets Control (OFAC) du département du Trésor américain prend des mesures contre un groupe de ransomware ciblant des particuliers et des entreprises aux États-Unis en ajoutant des personnes associées et leurs biens à la liste des ressortissants spécialement désignés et des personnes bloquées (SDN).

Dans un communiqué, le département du Trésor indique qu’il sanctionne le groupe de ransomware affilié au Corps des gardiens de la révolution islamique d’Iran (IRGC) dans le cadre d’un effort de collaboration avec d’autres ministères et agences gouvernementales pour protéger les Américains contre les cybercrimes.

L’interdiction prend effet alors que les paiements de ransomware aux États-Unis atteignent 590 millions de dollars en 2021, soit une hausse de plus de 41 % par rapport aux 416 millions de dollars de 2020.

Le ministère indique que le groupe exploite des vulnérabilités logicielles pour exécuter des attaques par ransomware. Il se livre également à d’autres cyberactivités illicites, notamment l’accès non autorisé à des ordinateurs et l’exfiltration de données.

« Ce groupe a lancé de vastes campagnes contre des organisations et des responsables dans le monde entier, ciblant particulièrement le personnel de la défense, de la diplomatie et du gouvernement des États-Unis et du Moyen-Orient, ainsi que des industries privées, notamment les médias, l’énergie, les services aux entreprises et les télécommunications. »

La sanction de l’OFAC interdit effectivement aux Américains de traiter avec des personnes, des biens et des adresses Bitcoin (BTC) associés au groupe.

« Les interdictions comprennent la réalisation de toute contribution ou fourniture de fonds, de biens ou de services par, à ou au profit de toute personne bloquée, ou la réception de toute contribution ou fourniture de fonds, de biens ou de services de la part d’une telle personne.

En outre, les institutions financières et autres personnes qui s’engagent dans certaines transactions ou activités avec les entités et individus sanctionnés peuvent s’exposer à des sanctions ou faire l’objet d’une mesure d’exécution. »

L’OFAC impose cette interdiction à la suite d’une décision récente autorisant les utilisateurs de Tornado Cash à retirer leurs avoirs gelés. L’agence a sanctionné le service de mélange de crypto en août, car elle craint qu’il ne soit utilisé pour faciliter le terrorisme et le blanchiment d’argent.

Lire aussi:  L'altcoin DeFi défie la crise des crypto-monnaies et grimpe de plus de 202 % en 24 heures, quelques jours après son inscription sur Binance.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*