La Nouvelle-Zélande s’impose à l’Eden Park et bat l’Irlande dans le premier test.

La Nouvelle-Zélande a pris la tête de la série 1-0 face à l’Irlande lors du premier test à l’Eden Park après que les All Blacks aient marqué six essais lors d’une démonstration offensive convaincante samedi.

Malgré un essai précoce de Keith Earls, les All Blacks ont rapidement pris le contrôle de la première mi-temps avec une avance de 28-5. Les problèmes de l’Irlande ont été aggravés par l’exclusion du capitaine Johnny Sexton, victime d’un coup à la tête qui le rendra incertain pour le deuxième test dans une semaine.

La finition de l’équipe locale a fait la différence dans un match relativement équilibré, leur habileté individuelle étant souvent à l’origine d’échappées alors que l’Irlande a dû travailler dur pour inscrire ses trois essais.

L’attaquant néo-zélandais Ardie Savea a marqué deux essais, dont un en deuxième mi-temps, tandis que l’arrière Jordie Barrett a converti tous les essais et a marqué 17 points lors de la victoire 42-19.

« Nous sommes assez satisfaits, c’est un bon début d’année, c’est sûr », a déclaré le capitaine des All Blacks, Sam Cane.

« Nous avons été bons par endroits, certainement un bon début mais nous avons beaucoup de choses à travailler. Les garçons ont très bien défendu, jusqu’à la fin aussi. »

Le résultat maintient le record de l’Irlande de n’avoir jamais battu les All Blacks en Nouvelle-Zélande, une série qu’ils espéraient renverser après avoir remporté trois des cinq tests précédents entre les nations.

Il prolonge également la remarquable série d’invincibilité de la Nouvelle-Zélande à l’Eden Park, où elle a remporté 45 des 47 tests depuis 1994, avec deux nuls.

Lire aussi:  Baseball : Le joueur des Angels Ohtani parmi les partants du match des étoiles de la MLB 2022

Les espoirs de l’Irlande se sont effondrés lorsqu’ils ont perdu Sexton, victime d’une commotion cérébrale, en première mi-temps.

Le vétéran du fly-half a échoué à une évaluation du traumatisme crânien et devrait manquer le deuxième test à Dunedin samedi prochain selon les protocoles de World Rugby, ajoutant à une liste de blessures qui s’allonge.

La Nouvelle-Zélande a également dû faire face à des perturbations dans la préparation, perdant les services de sept membres de l’équipe d’entraîneurs et de joueurs à cause de Covid-19. Mais cela ne s’est pas traduit par une réponse forte aux lourdes défaites contre l’Irlande et la France lors de leur tournée dans l’hémisphère nord à la fin de 2021.

« Dans l’ensemble, j’ai trouvé que c’était un excellent test-match et cela nous donnera confiance pour briser une défense aussi bonne que celle des All Blacks », a déclaré l’Irlandais Peter O’Mahony.

« Il y a beaucoup de choses à travailler de notre côté, mais nous pouvons en tirer une grande confiance. »

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*