Que ce soit pour les spécialistes de la musique concrète, les curieux ou les musiciens en herbe, il y aura à la 3ème Biennale Baschet, à voir, à toucher et écouter pour tout le monde. Du 24 au 26 octobre à Saint-Michel-sur-Orge. 

Structures sonore et instrumentarium Baschet (Clara Delma/EI)

Structures sonore et instrumentarium Baschet (Clara Delma/EI)

Il était une fois, deux frères. Un inventeur fou et un scientifique rigoureux. L’histoire de François et Bernard Baschet commence dans les années 50 avec un tour du monde et une guitare gonflable. François, le baroque rigolo, lors d’un voyage en Amérique du Sud, fabrique une guitare plus facile à transporter en remplaçant la caisse de résonance par une vessie en plastique gonflable. Bernard trouve l’idée géniale. C’est le début d’un nouveau type d’instrument : les structures sonores Baschet. Dans les années 50, la musique concrète est en plein essor. Les frères connaissent alors une renommée mondiale.

Entre sculptures et instruments de musique, les structures Baschet produisent des sons et … des silences. L’instrument le plus connu des frères Baschet est le Cristal. De loin, l’instrument a quelque chose d’extraterrestre. De ses grands cônes de métal argenté sortent des sons purs. La sonorité évoque à la fois le son de la contrebasse, de l’orgue ou des bols chantants. Le musicien, en caressant des tiges de verre disposées en clavier, créé des vibrations qui se propage dans le squelette de l’instrument. Mais, les structures sonores Baschet ne se limitent pas au Cristal, l’instrument plus connu. Il existe aussi des structures Percussives, ou encore des tôles à voix dans lesquelles le musicien crie ou chante.

« Interdit de ne pas toucher »

Chaque sculpture musicale Baschet est unique. À la fois instrument de musique et sculpture, les œuvres de François et Bernard font le tour du monde. En 1965, Structure for Sound au Moma de New York rencontre un énorme succès.  Leurs structures sonores sont également présentes lors des JO de 1968 à Mexico, ou encore en 2006 à l’Ark Muséum de Dublin. A chaque fois, les visiteurs sont invités à manipuler les instruments. Il leur est même interdit de ne pas toucher !

« Apprendre la musique sans se soucier des règles de solfèges »

En 1975, la Fondation Guggenheim propose aux deux frères de participer au programme : apprendre à lire par le biais des arts. A la suite de cette expérience avec les enfants, François et Bernard, de 1978 à 1983 conçoivent et créent l’Instrumentarium pédagogique, constitué de 14 instruments colorés. « Cet outil pédagogique propose d’apprendre la musique aux petits sans se soucier des règles de solfèges. De la même façon que l’enfant apprend à parler sans connaître la grammaire » explique Pierre Cuffini christalliste de l’association structure sonore Baschet.

Passage, passage, pas sage... met à l’honneur le travail et les œuvres des frères Baschet. Un hommage sera rendu à François Baschet, disparu au printemps dernier. Bernard, son frère de 97 ans, sera présent. Une manifestation unique à ne pas manquer pour les amoureux de musique concrète.

Légende. (Clara Delma/EI)

L’atelier Baschet (Clara Delma/EI) 

Info pratiques

Passage, passage, pas sage… 3e Biennale Baschet
Du 24 au 26 octobre
Concerts, conférences, expositions et spectacles.
Est ouvert au public, l’atelier où sont conçu et fabriqué les sculptures-instruments.
Pass Biennale :10 euros
Programme

Atelier Baschet
17 rue des fusillés, Saint-Michel-sur-Orge
Visites : Vendredi samedi de 15h à 18h et samedi matin de 10h à 12h
 
Centre culturel Baschet de Saint-Michel-sur-Orge
Exposition « le Crisal Baschet dans tous ses éclats » de 1955 à 2014 et instrument de musiques
Vendredi et samedi de 14h à 19h