Sumo : Le Yokozuna Terunofuji survit à une éraflure et reste à une victoire.

L’unique yokozuna Terunofuji a fait preuve d’un grand sang-froid en se battant après un mauvais départ mercredi pour remporter sa troisième victoire et rester à une longueur des leaders lors de la quatrième journée du Grand Tournoi d’Automne de Sumo.

Le maegashira Meisei, numéro 2, a contourné deux fois le côté gauche du yokozuna, mais Terunofuji s’est échappé de son emprise et a assuré la défaite. Lorsque le yokozuna a verrouillé les bras de son adversaire, Meisei s’est penché en arrière et a soulevé Terunofuji de ses pieds.

Une fois de plus, cependant, Meisei a été incapable de capitaliser sur son bref avantage. Avant qu’il n’ait pu faire sortir le yokozuna du ring, les genoux de Meisei ont plié et il est tombé à la renverse, vaincu.

Terunofuji (R) bat Meisei lors du quatrième jour du Grand Tournoi d’Automne de Sumo au Ryogoku Kokugikan de Tokyo, le 14 septembre 2022. (Essonne Info)

Le numéro 3 Tamawashi, le mieux classé des quatre lutteurs maegashira avec des records parfaits au Ryogoku Kokugikan de Tokyo, a été plus rapide à sortir des blocs que l’ozeki Shodai (1-3), qui a été poussé sur le pied arrière et rapidement sorti par l’homme de fer mongol.

L’ozeki Takakeisho (3-1) a durement fait face à une performance provocante du numéro 2 Kotonowaka (1-3). Après avoir échoué à expulser son adversaire au début, Takakeisho a eu recours à des coups de gorge de la main gauche et à de féroces gifles de la main droite pour renverser la vapeur et expulser son adversaire.

Mitakeumi, qui luttait en tant qu’ozeki « kadoban » menacé de rétrogradation, est tombé à 2-2, forcé de sortir par Tobizaru (2-2). Le maegashira n°1 a surclassé l’ozeki lors de la première charge, s’est emparé de la ceinture de l’ozeki et a pris le contrôle du combat.

Lire aussi:  Allison, Norman et Van Niekerk se qualifient pour la finale du 400 m aux Championnats du monde.

Mitakeumi a besoin de huit victoires lors de ce tournoi de 15 jours pour continuer à lutter en tant qu’ozeki lors du prochain grand tournoi en novembre.

Le nouveau sekiwake Hoshoryu (3-1) a sorti le komusubi Kiribayama (2-2), mettant fin à la résistance de son compatriote mongol avec un violent coup de gorge.

Komusubi Ichinojo, le champion de juillet, a égalisé son record à 2-2 en bousculant Daiesho (1-3) par derrière après que le sekiwake ait bâclé un mouvement d’attaque pour la deuxième journée consécutive.

Le sekiwake Wakatakakage a remporté sa première victoire de la manière la plus dure, en surclassant et en mettant à terre le maegashira Midorifuji (1-3), classé au premier rang, dans un combat de lutteurs rapides et nerveux.

Une fois de plus, le numéro 3 Ura (3-1) a électrisé la foule en tournant le dos à son adversaire, en s’accroupissant et en plaçant son épaule sous la fosse du bras de Takarafuji. En poussant vers le haut avec son puissant corps inférieur, Ura a soulevé son adversaire et l’a fait passer par-dessus son dos.

« Il s’est vraiment bien débrouillé avec moi », a déclaré Takarafuji après avoir perdu par la rare technique de chute du corps vers l’avant sous le bras « tsutaezori ».


Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*