Montréal bat Chicago 3-2 grâce à une bonne première mi-temps et à l’avantage du terrain.

MONTRÉAL – Le CF Montréal n’est plus qu’à un point de l’avantage du terrain au premier tour des séries éliminatoires après une victoire de 3-2 sur le Chicago Fire au Stade Saputo mardi.

Kei Kamara a marqué deux fois et Zachary Brault-Guillard a ajouté un autre but pour Montréal (17-9-5) tandis que Xherdan Shaqiri a marqué deux fois sur penalty pour Chicago (9-14-8).

Après un début timide des deux équipes, les locaux ont ouvert le score à la 21e minute. Ismaël Kone a envoyé un tir à ras de terre dans la boîte qui a été redirigé par Kamara dans le filet pour mettre Montréal à l’abri.

Huit minutes plus tard, Koné gagnait le ballon au milieu du terrain et servait Kamara, qui marquait à nouveau pour donner une avance de 2-0 à Montréal.

« La vie est facile lorsque Kei est sur le terrain et que vous essayez de le trouver. Il a l’expérience et ce leadership sur le terrain pour rendre le jeu si simple », a déclaré Koné, qui a été expulsé la dernière fois que les deux équipes se sont rencontrées. « Cela m’a fait du bien d’aller sur le terrain et de faire un match solide. La dernière fois, ça s’est terminé tôt, et je voulais retrouver ça. »

Malgré ce déficit précoce, Chicago a réussi à revenir dans le match.

À la 38e minute, le gardien de but montréalais Sebastien Breza s’est jeté sur l’attaquant du Fire Jhon Duran, qui avait été joué à travers, et a concédé un penalty. Shaqiri marquait une minute plus tard sur un penalty pour ramener Chicago à un point.

Lire aussi:  Les politiciens québécois cherchent maintenant à séparer le "nous" du "eux".

Montréal ne s’est pas laissé décourager par ce but et est reparti à l’attaque. Cette fois, Kamara jouait le rôle de pourvoyeur, trouvant Brault-Guillard dans l’espace. Il a ensuite tiré un tir puissant à ras de terre sur le gardien et a redonné une avance de deux buts à Montréal à la 44e minute.

Dans le vestiaire, nous disons « tout le monde peut marquer un but ». Nous ne comptons pas seulement sur les attaquants pour marquer un but et nous ne comptons pas sur une seule personne pour marquer », a déclaré Kamara. « Mon rôle en arrivant ici était d’aider, pas seulement sur le terrain, mais d’aider les gars en dehors du terrain aussi. »

Le manque de discipline de Montréal a permis à Chicago de revenir dans le match à la 57e minute.

Kei Kamara (23) du CF Montréal tire sur le but du Chicago Fire lors de la première mi-temps d'une action de soccer MLS à Montréal, mardi 13 septembre 2022.

Même s’il n’était pas près du ballon, le défenseur Joel Waterman a fait tomber Duran, qui a obtenu son deuxième penalty du match. Shaqiri s’est avancé pour tirer le penalty pour la deuxième fois et n’a pas fait d’erreur, complétant son doublé pour porter le score à 3-2.

« C’est le football, vous savez, ça arrive tout le temps », a déclaré l’entraîneur principal de Montréal, Wilfried Nancy. « Ce sont de nouvelles opportunités pour mettre mes joueurs au défi d’être meilleurs. Le match suivant, quelque chose (va) se reproduire et c’est l’une des raisons pour lesquelles j’aime ce jeu. »

Malgré une pression accrue de la part du Fire – qui avait besoin d’une victoire pour conserver ses espoirs de playoffs – la feuille de match n’a pas changé dans la dernière demi-heure.

Lire aussi:  Au Québec, le décès de la reine soulève des questions sur l'avenir de la monarchie au Canada

Les deux équipes seront de retour en action le 17 septembre alors que Montréal se rendra en Nouvelle-Angleterre pour affronter le Revolution, tandis que Chicago rentrera à la maison pour accueillir le Charlotte FC.

Ce reportage de La EssonneInfo a été publié pour la première fois le 13 septembre 2022.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*