Élection au Québec : Le chef conservateur sur la défensive au sujet des impôts impayés

MONTRÉAL – Le chef du Parti conservateur du Québec, Éric Duhaime, a déclaré mardi que des années de taxes impayées sur une propriété à Québec étaient le résultat d’un ami en difficulté financière.

Au 17e jour de la campagne électorale du Québec, M. Duhaime a déclaré aux journalistes à Montréal qu’il accepte la responsabilité et qu’il a récemment payé les factures impayées.

Le chef conservateur a déclaré qu’en vertu d’une entente avec son ami, aucun loyer n’était facturé mais l’ami était censé entretenir la maison et payer les taxes municipales et scolaires ainsi que les services publics. Mais le père de quatre enfants n’a pas pu suivre, a dit M. Duhaime.

« J’assume l’entière responsabilité, même si c’est quelqu’un d’autre qui était censé payer », a déclaré le chef conservateur.

La semaine dernière, le Journal de Québec a rapporté que Duhaime devait 14 000 $ en taxes municipales. Et selon La Presse, il y avait aussi des taxes scolaires impayées de 2400 $ entre octobre 2018 et janvier 2021 pour lesquelles un huissier a été dépêché pour récupérer l’argent impayé.

Duhaime a dit qu’il n’avait pas voulu parler de son ami jusqu’à ce que ce dernier accepte de parler anonymement au Journal de Québec. Il a dit qu’il ne voulait pas mettre son ami dans l’embarras et qu’il ne considérait pas que les problèmes personnels de son ami étaient d’intérêt public.

Ce n’est pas la première fois que Duhaime a des problèmes avec des factures. En 2012, alors qu’il travaillait comme animateur radio, il a dit aux auditeurs qu’Hydro-Québec avait coupé son électricité parce qu’il n’avait pas payé sa facture depuis 18 mois. À l’époque, il a rejeté la faute sur le service public, décriant son statut de monopole.

Mardi, on a demandé à M. Duhaime comment on peut faire confiance à quelqu’un qui aspire à devenir premier ministre pour gérer les fonds publics s’il ne peut pas payer ses propres factures. « Il y a beaucoup de gens qui ont des difficultés à (joindre les deux bouts) à la fin du mois. Je ne suis ni le premier, ni le dernier et je veux représenter ces gens à l’assemblée nationale », a-t-il déclaré.

Lire aussi:  Montréal bat Chicago 3-2 grâce à une bonne première mi-temps et à l'avantage du terrain.

« Personne ne peut comprendre mieux que moi, je suppose, sur ce plan, mais sérieusement, j’ai pris l’entière responsabilité de ce qui s’est passé. Tout a été payé, et à partir de maintenant, je vais passer à autre chose. »

Les autres chefs de parti ont mis en doute l’explication de Duhaime.

Le porte-parole de Québec solidaire, Gabriel Nadeau-Dubois, s’exprimant à Rouyn-Noranda, au Québec, a déclaré que Duhaime devait aux Québécois plus de transparence.

« J’ai aussi des amis, et j’aime les aider, mais je trouve que c’est un peu trop », a dit Nadeau-Dubois après avoir annoncé une promesse d’offrir plus de sorties culturelles aux élèves du primaire et du secondaire.

La chef libérale Dominique Anglade a déclaré que tous les citoyens sont censés payer leurs impôts. « Si vous aspirez à diriger le Québec, le moins que vous puissiez faire est de donner l’exemple et ce n’est pas ce qu’il fait », a-t-elle déclaré à Boucherville, au Québec.

Les chefs de parti ont publié mardi les détails de leur patrimoine personnel. Mme Anglade arrive en tête avec des actifs de 12 millions de dollars, suivie du chef de la Coalition Avenir Québec, François Legault, avec des actifs de 9,5 millions de dollars. M. Duhaime arrive en troisième position avec 2,7 millions de dollars, suivi du chef du Parti québécois, Paul St-Pierre Plamondon, avec 410 450 $. Mme Nadeau-Dubois, de Québec solidaire, a déclaré une valeur nette de 104 285 $.

Le PQ a publié sa plateforme chiffrée mardi, avec des promesses de 29,9 milliards de dollars sur cinq ans, dont 8 milliards pour les soins à domicile et 10 milliards pour l’environnement. Le parti chercherait à ajouter 12,3 milliards de dollars de nouveaux revenus au cours de cette période, avec une taxe sur les  » superprofits  » de certaines entreprises, réalisés pendant la pandémie de COVID-19 et résultant de l’inflation.

Lire aussi:  Vision en tunnel : des plans de transport en duel alors que la CAQ et les conservateurs se disputent les votes à Québec

St-Pierre Plamondon a déclaré à la EssonneInfo dans une interview qu’il voulait rester à la tête du parti, quel que soit le résultat de l’élection du 3 octobre. Le site web qc125.com prévoit que le PQ gagnera un siège – la circonscription de Matane-Matapédia détenue par Pascal Bérubé.

Legault a fait campagne à Verdun, dans le sud-ouest de Montréal, où une bataille à trois se développe pour un siège qui a été un bastion libéral depuis sa création en 1965, mais où l’appui des libéraux est en déclin depuis 2014. Le premier ministre sortant a ensuite rencontré la mairesse de Montréal, Valérie Plante, et les deux hommes ont discuté de plusieurs questions, dont la sécurité publique, le logement abordable et l’environnement.

Quatre des cinq principaux partis feront une pause dans leur campagne mercredi pour se préparer au premier débat en français de jeudi. Duhaime, quant à lui, prévoit présenter le programme chiffré de son parti mercredi à Laval, au Québec.

Ce reportage de La EssonneInfo a été publié pour la première fois le 13 septembre 2022.

– Avec les dossiers de Jacob Serebrin, Patrice Bergeron, Jocelyne Richer, Stéphane Rolland, Frédéric Lacroix-Couture et Caroline Plante.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*