Dustin Johnson prend une part de la tête après le deuxième tour au LIV Golf Portland

Dustin Johnson partage la tête avec Carlos Ortiz après le deuxième tour de l’étape du LIV Golf Series à Portland, vendredi.

Johnson, l’ancien numéro un mondial dont les deux titres majeurs incluent le Masters de 2020, a brièvement menacé de s’enfuir avant que trois bogeys tardifs ne lui permettent de se contenter d’un 68 sous le par et d’un total de huit sous le par à Pumpkin Ridge.

L’Américain, âgé de 38 ans, aborde le dernier tour de ce tournoi de 54 trous avec le leader de la nuit, Ortiz, qui a réalisé un birdi au dernier trou pour terminer sur un 69. Ils ont deux coups d’avance sur le Sud-Africain Branden Grace, qui a également signé un 69.

« Je suis vraiment heureux de la façon dont je le balance », a déclaré Johnson, qui, à la 17e place mondiale, est le joueur le mieux classé à faire le saut vers le nouveau circuit lucratif. « Demain, j’ai juste besoin d’y aller et de faire la même chose, juste conduire dans le fairway ».

Johnson a fait ses débuts au LIV lors de l’événement inaugural au Royaume-Uni le mois dernier, tandis que le Mexicain Ortiz joue pour la première fois.

Ortiz, qui a remporté son seul titre du PGA Tour à l’Open de Houston en 2020, a rejoint la liste des joueurs suspendus par le circuit américain après avoir pris le départ de la série soutenue par l’Arabie saoudite.

Le DP World Tour a également sanctionné des membres attirés par les gains massifs offerts, qui comprenaient un bonus à la signature et une bourse de 20 millions de dollars pour les 48 joueurs de cette semaine, avec un prix supplémentaire de 5 millions de dollars offert dans une compétition par équipe.

Lire aussi:  Pogacar profite d'une "très bonne journée" au Tour de France alors que Clarke remporte une victoire d'étape spectaculaire

Le directeur général du DP World Tour, Keith Pelley, a lancé une attaque cinglante vendredi contre les joueurs qui ont menacé le circuit d’une action en justice si leurs sanctions – amendes et suspensions – pour avoir participé au LIV Golf n’étaient pas annulées.

Pelley a qualifié leurs demandes, formulées dans une lettre qui a été publiée dans le bulletin d’information du Tour. The Telegraphcontient des inexactitudes et que les joueurs savaient « qu’il y aurait des conséquences s’ils choisissaient l’argent plutôt que la compétition ».

Golf Digest a rapporté vendredi que la série a accéléré ses plans de croissance pour 2023 avec 14 événements au lieu de 10 et prévoit un changement de nom en LIV Golf League.

Le rapport, citant un responsable anonyme de LIV Golf, a déclaré que l’expansion est un produit de la signature de plusieurs joueurs de haut niveau avant l’événement de cette semaine, y compris les Américains Bryson DeChambeau, Patrick Reed, Brooks Koepka, et Matthew Wolff.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*