Plus grande, plus moderne, la salle de concert de Ris-Orangis inaugure ce vendredi soir son nouveau bâtiment. Essonne Info vous invite en avant-première à une visite guidée des lieux et des nouveaux projets du Plan. 

Le Plan

La façade côté de l’accueil du public. Les escaliers mènent à l’esplanade réservée aux artistes et aux administratifs (MM/EI)

 

L’ambiance est survoltée ce mercredi au sein des nouveaux locaux du Plan. Les visages sont concentrés, et çà et là des techniciens s’agitent, prennent des mesures, tandis que d’autres s’empressent de placer le mobilier neuf. Les équipes administratives et techniques s’efforcent de mettre en place les derniers préparatifs avant l’événement important qui les attend. Ce vendredi 26 septembre, à partir de 19h, la nouvelle salle du Plan, scène mythique de Ris-Orangis, est inaugurée en présence de Jérôme Guedj, Stéphane Raffalli, Jean-Paul Huchon, président du Conseil régional d’Ile-de-France, et Francis Chouat, maire d’Evry et président de l’agglomération (CAECE). Ce projet a été mené à l’initiative de la CAECE et du Conseil général qui a investi 5 millions d’euros.

Au cours de cette soirée, le public sera accueilli par la Fanfare CCCM de l’ENSIIE (Ecole Nationale Supérieure d’Informatique pour l’Industrie et l’Entreprise) d’Evry et par la Brigade d’Intervention Musicale du CRD d’Evry. Cette inauguration officielle sera suivie de neuf concerts gratuits aussi bien menés par des artistes confirmés que par des groupes émergents. Au programme, des groupes venus tout droit d’Outre-Manche (The Fall et Gramme) mais également des groupes français à l’instar d’Agoria, CongopunQ, Fakear et Thylacine, et plus particulièrement des groupes essonniens comme Le Vasco, Teacup Monster, Diem Delam ou encore Dandyguel. A cela s’ajoute une performance hip hop du collectif Jeunesse Positive.

Pour prolonger la découverte des lieux, une journée portes ouvertes sera organisée le samedi 27 septembre de 15h à 20h, afin de permettre au public de visiter les coulisses. Cette visite sera encadrée par l’équipe du Plan et la compagnie La Constellation, et animée par la Fanfare KIF.

Le Plan

La célèbre régie suspendue de l’ancienne salle, aujourd’hui au sol au milieu du public. (MM/EI)

Un nouveau lieu et de nouvelles actions culturelles

Cet espace flambant neuf, plus grand que l’ancien, comportera, entre autres, une grande salle avec une capacité d’accueil de 830 places, une salle additionnelle de 150 places appelée le Club, un studio d’enregistrement et deux studios de répétition.  « Le défi n’est pas mince mais il est passionnant : écrire une page nouvelle et singulière à partir de l’histoire riche et forte du Plan après 30 années d’existence et de l’image d’une salle emblématique dans le paysage national des musiques actuelles » déclare Jérôme Guedj, président du Conseil général, dans un communiqué.

Il convient ainsi pour l’équipe de garder un peu de l’histoire du Plan initial, tout en innovant : « Le Plan historique, c’était surtout la diffusion, un lieu de concert. Il y avait de l’action culturelle mais les conditions techniques d’accueil des artistes ne nous permettaient pas de faire de la résidence. Ici, on a un équipement beaucoup plus complet, beaucoup plus en phase avec les musiques actuelles » , explique Fabien Lhérisson, directeur du Plan.

Le Plan

Fabien Lhérisson, directeur du Plan. (MM/EI)

En effet, cette nouvelle salle permettra de mettre en place, en complément de la programmation de concerts, différentes actions culturelles, notamment la résidence artistique, qui permet à des groupes ou des artistes individuels de disposer d’une salle pour répéter ou enregistrer durant une certaine période. « C’est la vraie valeur ajoutée au niveau de l’équipement, affirme Fabien Lhérisson. Le fait d’avoir deux lieux de diffusion permettra d’accueillir plus d’artistes, avec moins de contraintes au niveau du plateau. La salle du Plan initial était triangulaire et ne permettait donc pas de faire de résidences. Ici, on a des conditions optimum avec un plateau très grand et très confortable, une petite salle qui conviendra pour les répétitions scéniques. » Ce nouvel espace favorisera ainsi la promotion d’artistes locaux et  de groupes émergents.

Autre projet, l’accueil d’un artiste associé, c’est-à-dire un artiste ayant acquis une certaine notoriété qui fera bénéficier son expérience à des groupes amateurs et sera associé à la programmation tout au long de l’année. « Cet artiste sera là pour accompagner la vie du lieu et pourra apporter ses compétences que ce soit en matière de son en studio mais également sur la manière d’aborder la scène, faire du coaching scénique. De plus, il pourra utiliser la grande salle pour travailler sur un projet qui lui est propre. » Parmi les actions culturelles mises en place dans la nouvelle salle, des conférences et des rencontres avec des professionnels auront également lieu.

Le Plan

Le bar est désormais dans une alcôve attenante à la grande scène. L’architecte a installé dans le fond une baie vitrée qui donne sur le hall. (MM/EI)

Un projet d’insertion et d’accompagnement

En complément de ces nombreux dispositifs, le nouveau Plan aura pour mission l’insertion par l’activité culturelle, notamment en ce qui concerne les métiers techniques du spectacle. De ce fait, des projets seront mis en place avec des étudiants, dont ceux en deuxième année de Master Arts du Spectacle de l’université d’Evry. Ces étudiants participeront à l’organisation de plusieurs concerts. Néanmoins, s’il existait un dispositif d’insertion par les métiers de la restauration au sein de l’ancien Plan, ce ne sera plus le cas dans ce nouvel établissement, bien qu’il comporte un restaurant ainsi qu’un espace bar.

L’accompagnement d’artistes fera également partie du cahier des charges de la nouvelle salle : « Nous avons désormais les outils nécessaires pour accompagner et former des musiciens amateurs qui se destinent à une carrière professionnelle, ajoute Fabien Lhérisson. Nous mettrons notre équipe à disposition pour des rendez-vous personnalisés, pour expliquer, par exemple, comment communiquer sur les réseaux sociaux lorsqu’on a un groupe« . Au moins une dizaine de groupes bénéficiant de cet accompagnement, font partie du réseau essonnien Rezonne.

Le Plan

La terrasse réservée aux artistes et aux employés. (MM/EI)

Un public plus large

Parmi les autres enjeux pour l’ensemble de l’équipe : mettre en place une politique d’accès aux concerts plus avantageuse, avec notamment des cartes d’abonnements qui permettront d’obtenir des réductions. Enfin, il s’agira, en outre, de viser un public plus jeune et plus large : « Le public initial est là et on veut le satisfaire pour qu’il reste fidèle, mais on va essayer d’élargir le champ en proposant des spectacles pour les jeunes publics, tout en gardant globalement le même esprit. Le Plan est et restera une salle rock n’roll. On s’appuiera toujours sur les types de musiques proposées au Plan initial, à savoir du rock underground, qui a connu son apogée dans les années 80. Mais on va aussi miser sur les publics d’enfants et sur les 18–25 ans. »

Le Plan

Le défi architectural fut de penser une salle de concert plus grande, mais qui garde l’esprit de l’originale. Les célèbres marches ont ainsi été reproduites quasi à l’identique. La scène en revanche, n’est plus triangulaire mais rectangulaire comme dans la majorité des salles de concert. (MM.EI)

Ainsi, l’enjeu primordial sera de replacer le Plan au sein des salles de concerts de renommée régionale, voire nationale, avec l’ambition, à long terme de se développer à l’international. Le tout, en tentant au maximum de conserver l’identité de l’ancienne salle.

  • Inauguration le vendredi 26 septembre à 19h
  • Journée portes ouvertes le samedi 27 septembre de 15h à 20h
  • Le programme des concerts (jusqu’à 5h du matin) sur le facebook du Plan
Le Plan

L’ancien matériel technique fut entièrement récupéré, et complété avec de nouveaux dispositifs de sons et d’éclairage plus performants. (MM/EI)