Du 26 au 5 octobre prochain, l’association Prefigurations organise son 8e Festival « Villes & Toiles » sur le thème « surprises en ville ». De nombreuses activités et des artistes de renom sont prévus pour l’occasion.

Créé en 2007 par Franck Sénaud, artiste et président de l’association Préfigurations, le Festival « Villes & Toiles » fête cette année sa 8e édition. « L’objectif de ce Festival c’est : la ville racontée par les artistes », explique le créateur de l’événement. « On pense qu’il n’y a pas que les architectes qui peuvent parler de la ville ». S’il tournait, l’année dernière, autour des enfants, cette année ce Festival aborde le thème « surprises en ville », en s’appuyant sur une question phare : que fabrique l’événement ? « Il y a des événements tout le temps. Comme quoi dans la rue il y a plein de choses qui se passent. Il y a une maladie de l’événementiel. Certaines villes se servent même de l’art urbain pour montrer leur architecture », poursuit-il.

De multiples activités

Cette année, la couleur orange est à l’honneur, et le programme est une nouvelle fois très chargé. Organisé autour de 4 grands axes, ce Festival est destiné aux grands comme aux plus petits et commence ce vendredi soir par une grande soirée autour des jeux vidéos à l’ENSIIE d’Evry à partir de 17h. Différents stands de jeux vidéos (du Old-Shcool à la Next-Gen) seront alors en libre accès dans le Hall d’accueil de l’école. Chaque jeu aura ainsi la particularité d’avoir, pour cadre, un univers urbain. Une table ronde sera ensuite organisée sur la thématique, « La ville dont vous êtes le héros », et accueillera notamment Michel Simatic, enseignant chercheur en jeu-vidéo, ainsi que d’autres intervenants tout aussi intéressants. La soirée se conclura par une immense LAN party (jeu en réseau), dans un amphithéâtre de l’école (sur inscription uniquement).

Le thème du jeu vidéo se poursuivra 4 jours plus tard au théâtre de l’Agora d’Evry pour un Café ville exceptionnel en partenariat avec l’association Mémoires et Avenir de la Ville Nouvelle. Franck Sénaud et Théo Cabrero (rédacteurs du webzine prefigurationsrevue.com), animeront une table-ronde sur la question : de quelle manière le loisir modifie temporairement et profondément la ville ?. Pour répondre à cette interrogation ils auront l’honneur d’accueillir le sociologue Raphaël Koster, le géographe et co-créateur de l’Agora d’Evry, André Darmagnac, ainsi que Mathieu Tricolot, « une référence en France sur la philosophie du jeu-vidéo ».

Villes & Toiles consacrera aussi cette année deux grosses journées de son Festival au Street Art. Au restaurant Le Haut Rang Mozaïk d’Evry ce samedi 27 septembre, l’artiste essonnien Slaye y exposera ses dessins urbains pendant que Jean-Bernard Barsamian y exposera lui, ses photos urbaines (15h). Slaye, aussi graffeur, fera alors une démonstration de Graff en compagnie d’autres artistes essonniens que sont Oaner, Sirkob et Vlad. La soirée se terminera en apothéose lors d’une battle Graph-Peinture par équipe entre Thiodet/Sénaud et Slaye/Mass, accompagnée de musiques arabes jouées par le groupe Global Gnawa. « L’dée, vu que c’est Graff, c’était de ne pas mettre du rap, pour ne pas rester dans les clichés », explique Franck Sénaud.

Villes & Toiles

Franck Senaud (à gauche) en plein travail (Olivier Perrin)

Une fin en beauté

Lors de la seconde soirée Street art, qui aura lieu le 4 octobre prochain au Ciné220 de Brétigny-sur-Orge, le film de Charlie Siskel et de John Maloof, « A la recherche de Vivian Maier » sera diffusé. Celui-ci raconte l’histoire d’une « mystérieuse photographe inconnue, reconnue aujourd’hui comme l’une des plus grandes Street Photographers du 20e siècle ». L’occasion ensuite de rencontrer Lionel Antoni, le photographe à l’initiative des rencontres photographiques de l’œil urbain. Le groupe de rue Alfonse Band se chargera ensuite de faire danser le public avant une rencontre avec Nicolas Laugero Lasserre, collectionneur de Street art, et Cécile Gamard, notamment réalisatrice du film « Graffiti Dixit Art » qui sera projeté dans la foulée.

Le cinéma aura une part importante dans ce Festival puisqu’un Ciné-ville sera organisé le dimanche 28 septembre, aux Cinoches de Ris-Orangis. Là, le film musical français de Jacques Demy, « Les demoiselles de Rochefort », sera projeté avec, au programme, une rencontre avec Charlotte Garson, critique aux Cahiers du Cinéma ainsi que programmatrice au Festival des 3 Continents de Nantes. Une soirée autour d’une question : comment rencontrer le grand amour au coin de la rue ? Le jeudi 2 octobre, le Ciné220 de Brétigny-sur-Orge accueillera cette fois Yves Boisset, réalisateur de « R.A.S », « L’Attentat », ou encore de « Le juge Fayard dit le Shériff », qui sera à son tour projeté. « Yves Boisset c’est notre vedette », avoue Franck Sénaud.

Ce Festival fermera ses portes le dimanche 5 octobre dans ce même cinéma et réunira petits et grands autour des super héros. De nombreuses animations seront réservées aux enfants de 14h à 16h avant la projection du film « Les indestructibles ». « On va tous se déguiser en héros de jeu-vidéos », précise Franck Sénaud en évoquant le défilé organisé à l’occasion Concours Cosplay. Le film « Steamboy » sera ensuite projeté pour conclure la soirée. Grâce à « L’application Villes & Toiles » en réalité augmentée et créée par l’association Prefigurations, une chasse au trésor géante est organisée tout au long de ce Festival. « Il y aura des flashcodes dans la ville et chaque fois qu’on en trouve un ça nous donne des indices pour la suite. A la fin il y a deux choses à gagner. Soit une oeuvre d’art signée, soit 50e », explique le créateur du Festival. Encore une autre façon agréable de voir la ville…

De ce vendredi 26 septembre au dimanche 5 octobre
Tarifs* : seules les séances de cinéma sont payantes : 4e/film

Le programme complet sur Prefiguration.com