Ce vendredi à Evry, aura lieu une nouvelle mobilisation pour la paix au Proche-Orient. Les défenseurs de la cause palestinienne réclament des sanctions contre l’Etat d’Israël.

Si les bombardements meurtriers de l’été sur le peuple de Gaza sont pour l’heure terminés, ainsi que les tirs de roquette, la page est encore bien loin d’être tournée. Les associations qui soutiennent la cause palestinienne n’en démordent pas, et souhaitent désormais que l’Etat d’Israël soit sanctionné pour ses actes. « L’impunité garantie… c’est un feu vert aux criminels de guerre », peut-on lire sur les tracts distribués. A l’initiative notamment de l’association Evry Palestine, un grand rassemblement sera de nouveau organisé ce vendredi 26 septembre à 17h, sur la Place des Droits de l’Homme et du Citoyen d’Evry.

Outre les sanctions, les associations exigent de l’Etat français « la levée immédiate et sans condition du blocus de Gaza », l’obtention de « la fin de la colonisation et de l’occupation », ainsi que la « reconnaissance de l’Etat de Palestine », sans oublier l’engagement « de poursuites contre les Français auteurs ou complices de crimes de guerre lors des opérations contre la population palestinienne ». Suivi d’une veillée pour la Palestine, ce rassemblement ne sera assurément pas le dernier. D’autres manifestations à Corbeil-Essonnes (3 octobre), à Evry (10 octobre) et à Paris (18 octobre) sont d’ores et déjà programmées. « Nous allons monter en puissance jusqu’à la manifestation nationale à Paris » précise Bertrand Heilbronn, le président d’Evry Palestine.

  • Ce vendredi 26 septembre à 17h, Place des Droits de l’Homme et du Citoyen, face à la mairie d’Evry
    A l’initiative de Evry Palestine, L’Olivier – AFPS Corbeil-Essonnes, et RiSolidarité Palestine, comités locaux de l’Association France Palestine Solidarité, et avec le soutien du Collectif Palestine en Essonne.
    A l’appel du ministère des Affaires étrangères, le Conseil général délibérera lundi en séance publique sur l’octroi d’une aide exceptionnelle de 50 000 euros pour la reconstruction de Gaza.